Cet article date de plus de cinq ans.

Il vient de quitter le pouvoir à Cuba, qui est Raúl Castro ?

Publié
Durée de la vidéo : 4 min
Il vivait dans l’ombre du « Lider Maximo » jusqu’au jour où il a dû le remplacer au pied levé à la tête du pays. Raul Castro vient de quitter la présidence de Cuba.
Il vient de quitter le pouvoir à Cuba, qui est Raúl Castro ?  Il vivait dans l’ombre du « Lider Maximo » jusqu’au jour où il a dû le remplacer au pied levé à la tête du pays. Raul Castro vient de quitter la présidence de Cuba. (Brut.)
Article rédigé par Brut.
France Télévisions

Il a vécu dans l’ombre du « Lider Maximo » avant de le remplacer à la tête du pays. Raúl Castro vient de quitter la présidence de Cuba. 

Avec son départ, c’est la première fois en 60 ans que le pays ne sera pas dirigé par un membre de la dynastie Castro. Après douze ans pouvoir, Raúl Castro quitte la présidence de Cuba. Retour le parcours d’un homme toujours très engagé politiquement.

Un parcours lié à celui de Fidel

Celui qui était surnommé "le Chinois" en référence à son père biologique supposé, est de cinq ans le cadet de Fidel Castro. Ils poursuivent le même cursus mais Raúl ne va pas au bout de son parcours universitaire. Après des pérégrinations en Europe de l’Est, Raúl rejoint son frère qui s’apprête à réaliser une révolution contre Batista. Mais l’attaque de la caserne de la Moncada et un échec qui les envoie tous les deux en prison pour 22 mois.

À 25 ans, il exécute son premier guérillero au Mexique, apparemment suite à des ordres donnés par son frère. C’est à la même époque qu’il rencontre Ernesto "Che" Guevara qu’il présentera par la suite à son frère.

Une succession prévue

En janvier 1959, après la chute de Batista, Raúl Castro ordonne des centaines d’exécutions dont certaines réalisées par ses soins. Quelques semaines plus tard, il est nommé ministre de la Défense par son frère, qui le désigne également comme son successeur. Une fonction qu’il prend à l’âge de 75 ans quand son frère est trop malade pour continuer à exercer le pouvoir.

En 2008, après deux années d'intérim, il en devient officiellement le président. Et en 2016, c'est lui qui annoncera la mort de son frère à la télévision cubaine par ses mots : "Cher peuple cubain, le commandant en chef de la Révolution cubaine, Fidel Castro Ruz, est mort.". 

Une ouverture vers l’Occident

Si Raul Castro a toujours dit suivre le chemin de son leader de frère, c’est sous son mandat que se sont produit des changements et événements marquants pour l’histoire de Cuba. En 2008, par exemple, c’est lui qui autorise les Cubains à se procurer des téléphones mobiles, privilège jusque là réservé aux employés gouvernementaux et aux étrangers. 

En avril 2015, il continue d’écrire l’Histoire en se rendant au 7e Sommet des Amériques - une première pour un dirigeant cubain - où il rencontre Barack Obama. Les deux hommes poursuivent ainsi un dégel des relations diplomatiques entre les deux pays entamé plusieurs mois auparavant.Raúl Castro aura ces mots : "Nous pouvons développer une amitié entre nos deux peuples.".

Raul Castro s’est finalement retiré de la présidence de Cuba le 19 avril dernier mais il reste à la tête du parti communiste de Cuba, deuxième corps essentiel de la politique cubaine. Son successeur, Miguel Diaz-Canel, a déjà annoncé vouloir poursuivre "l’oeuvre des Castro".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.