"Hitler aurait adoré les réseaux sociaux", estime le PDG de Disney

Lors de la réception d'un prix humanitaire, Bob Iger a dénoncé le rôle joué par les réseaux sociaux dans la promotion et la propagation des discours de haine.

Le PDG de Disney, Bob Iger, lors d\'une conférence de presse à Shanghaï (Chine), le 26 avril 2018.
Le PDG de Disney, Bob Iger, lors d'une conférence de presse à Shanghaï (Chine), le 26 avril 2018. (ALY SONG / REUTERS)

Le PDG de Walt Disney a lancé une violente charge contre les réseaux sociaux, estimant qu'ils étaient un outil de promotion redoutablement efficace qu'Adolf Hitler aurait adoré, a rapporté mercredi 10 avril le magazine Variety (en anglais).  

"C'est l'outil de promotion le plus efficace dont puisse rêver un extrémiste car, dans leur conception, les réseaux sociaux offrent une vision étriquée du monde, filtrant tout ce qui paraît venir remettre en cause nos croyances tout en validant nos convictions et en amplifiant nos craintes les plus profondes", a dit Bob Iger, à l'occasion de la réception d'un prix humanitaire décerné par le Centre Simon Wiesenthal.

"La haine et la colère nous entraînent vers l'abîme"

"Hitler aurait adoré les réseaux sociaux", a ajouté Bob Iger. Et le PDG de Disney a également fustigé les réseaux sociaux pour leur rôle dans la propagation de discours de haine, estimant que cela donnait l'impression, erronée, que tout le monde partageait les mêmes opinions. 

"La haine et la colère nous entraînent vers l'abîme une fois de plus", a-t-il poursuivi, en soulignant qu'elles contaminaient le discours public et transformaient les Etats-Unis et la culture en quelque chose de totalement méconnaissable pour ceux qui croient encore en la civilité et aux droits de l'homme.