Hawaï en alerte rouge à cause du volcan Kilauea

À Hawaï, cela fait trois semaines que le volcan Kilauea est entré en éruption. Plus de 2 000 personnes ont été évacuées. Les scientifiques redoutent une éruption majeure.

France 3

Bouillonnements incessants, geysers de feu qui surgissent du cœur de la terre, les fissures se multiplient sur le volcan Kilauea à Hawaï. Un fleuve incandescent dévale les pentes de l'un des volcans les plus actifs du monde. Vues du ciel, les traînées de lave se répandent sur des dizaines de kilomètres. Le flot rougeoyant avance de 200 m/h.

Gaz toxiques

Le Kilauea s'est réveillé le 3 mai, brûlant tout sur son passage : forêts, cultures et une quarantaine de maisons. Quand elles ne sont pas simplement éventrées, les routes sont englouties sous une épaisse couche de lave. 2 000 Américains ont déjà été évacuées de cette zone peu habitée. Jeudi 17 mai, une explosion a projeté à 9 000 m d'altitude un épais panache de cendres. L'activité volcanique dégage aussi des gaz toxiques. Si le magma entre en contact avec la nappe phréatique, le mélange démultiplierait les explosions et augmenterait leur puissance.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une coulée de lave du volcan Kilauea, à Hawaï, le 18 mai 2018.
Une coulée de lave du volcan Kilauea, à Hawaï, le 18 mai 2018. (TERRAY SYLVESTER / REUTERS)