États-Unis : un diagnostic rendu par télémédecine fait scandale

Aux États-Unis, un médecin a annoncé par écran interposé à un patient qu'il n'avait plus que quelques jours à vivre. La scène, postée sur les réseaux sociaux, a fait polémique.

FRANCE 3

À Fremont, en Californie (États-Unis), un patient de 79 ans, atteint d'une grave maladie pulmonaire, a vu son médecin lui annoncer par écran interposé qu'il ne lui restait plus que quelques jours à vivre. À ses côtés se trouvait sa petite fille, qui filmait la scène et répétait les mots du médecin à son grand-père malentendant. Le lendemain, le vieil homme décédait. "Je ne crois pas que ce soit adapté pour des patients en état critique, mourants", regrette Catherine Quintana, sa fille.

Un mauvais coup pour la télémédecine

La scène, diffusée sur les réseaux sociaux, a soulevé l'indignation. La télémédecine, régulièrement utilisée aux États-Unis, est pointée du doigt. "Le médecin doit annoncer le message avec empathie, compassion, sympathie et aussi avec de l'espoir, c'est très difficile de le faire avec la télémédecine", explique le docteur Thomas Hopkins. Le centre médical assure regretter cette situation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Aux États-Unis, un médecin a annoncé par écran interposé à un patient qu\'il n\'avait plus que quelques jours à vivre.
Aux États-Unis, un médecin a annoncé par écran interposé à un patient qu'il n'avait plus que quelques jours à vivre. (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3)