Etats-Unis : le gouverneur de Porto Rico appelé à démissionner après la fuite de messages injurieux envers le chanteur Ricky Martin

"Ricky Martin est tellement macho qu'il couche avec des hommes parce que les femmes ne sont pas à la hauteur", a notamment écrit Ricardo Rossello dans une conversation Telegram partagée avec une douzaine de hauts responsables.

Le chanteur porto-ricain Ricky Martin aux Grammy Awards, le 10 février 2019, à Los Angeles. 
Le chanteur porto-ricain Ricky Martin aux Grammy Awards, le 10 février 2019, à Los Angeles.  (VALERIE MACON / AFP)

Des propos qui ne passent pas. Des milliers de personnes ont manifesté, lundi 16 juillet à Porto Rico, pour appeler à la démission du gouverneur de ce territoire des Etats-Unis à la suite de la publication de commentaires offensants visant notamment le chanteur Ricky Martin, rapporte la presse locale.

Une vive polémique agite l'île des Caraïbes depuis que le centre de journalisme d'investigation de Porto Rico a révélé la semaine passée le contenu d'une conversation de groupe sur la messagerie Telegram entre le gouverneur Ricardo Rossello et une douzaine d'autres hauts responsables. Selon des extraits publiés par le journal local El Nuevo Dia, ces hommes y échangent blagues misogynes, commentaires homophobes et mèmes.

"Complètement répugnants"

"Ricky Martin est tellement macho qu'il couche avec des hommes parce que les femmes ne sont pas à la hauteur. Pure patriarchie", a notamment écrit le responsable des finances de Porto Rico, Christian Sobrino, qui a présenté samedi sa démission. Des commentaires "complètement répugnants", a réagi Ricky Martin, dénonçant "la personnalité intolérante, arrogante, autoritaire, homophobe, misogyne et violente" des responsables concernés.

D'autres personnalités portoricaines, dont le rappeur Bad Bunny, ont sévèrement critiqué Ricardo Rosello, qui a présenté ses excuses jeudi pour les messages échangés. "Ce groupe de discussion servait à évacuer la tension de journées de travail de 18 heures", a expliqué le gouverneur de 40 ans. "Mais évidemment, rien ne justifie les mots qui ont été écrits."