Cet article date de plus de quatre ans.

Etats-Unis : 12 agents russes inculpés pour le piratage du Parti démocrate en 2016

Les agents auraient utilisé un faux site internet, DCLeaks, et un faux pirate informatique dénommé Guccifer 2.0 pour diffuser les documents volés sur internet.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Hillary Clinton en meeting à Raleigh (Caroline du Nord), le 8 novembre 2016. (JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Trois jours avant le sommet entre Donald Trump et Vladimir Poutine, le procureur spécial chargé de l'enquête sur une ingérence du Kremlin dans la présidentielle américaine de 2016 a inculpé, vendredi 13 juillet, 12 agents du renseignement russe pour avoir piraté les ordinateurs du Parti démocrate.

Les inculpés, tous membres des services de renseignement de l'armée russe (GRU), sont accusés d'avoir conduit "des opérations informatiques de grande envergure" entre mars et novembre 2016 pour s'introduire dans les ordinateurs de volontaires et responsables démocrates, voler des documents internes et "organiser" leur publication "pour s'ingérer dans l'élection", selon l'acte d'accusation.

Pas d'impact sur le scrutin

Aucun des inculpés ne semble bénéficier d'une importante notoriété en Russie. Les agents auraient utilisé un faux site internet, DCLeaks, et un faux pirate informatique dénommé Guccifer 2.0 pour diffuser les documents volés sur internet. Ils auraient également transféré des documents "à une autre organisation" non nommée, vraisemblablement WikiLeaks.

"Je vais absolument et fermement poser la question" de l'ingérence russe pendant le sommet, a affirmé vendredi le président américain, qui prenait le thé avec la reine d'Angleterre à Londres quand les inculpations ont été rendues publiques.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etats Unis d'Amérique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.