EN IMAGES. Supermarchés pris d'assaut, rues désertes et bâtiments calfeutrés : les Etats-Unis méconnaissables avant le passage de l'ouragan Florence

De longues files de voitures se sont formées sur les routes du littoral de la côte est des Etats-Unis où la population fuyait, mercredi, vers l'intérieur des terres avant l'arrivée de Florence, un ouragan potentiellement dévastateur.

Un homme protège un magasin à Wrightsville (Caroline du Nord, Etats-Unis), à l\'approche de l\'ouragan Florence, le 11 septembre 2018. 
Un homme protège un magasin à Wrightsville (Caroline du Nord, Etats-Unis), à l'approche de l'ouragan Florence, le 11 septembre 2018.  (LOGAN CYRUS / AFP)

La population d'une large partie de l'est des Etats-Unis se prépare, mercredi 12 septembre, à l'arrivée de Florence, un ouragan potentiellement dévastateur attendu avec des vents extrêmement violents et des pluies diluviennes.

Des voitures évacuent la Caroline du Nord, un Etat situé au sud-est des Etats-Unis, avant l\'arrivée de l\'ouragan Florence, le 11 septembre 2018. 
Des voitures évacuent la Caroline du Nord, un Etat situé au sud-est des Etats-Unis, avant l'arrivée de l'ouragan Florence, le 11 septembre 2018.  (LOGAN CYRUS / AFP)

Les opérations d'évacuation concernent 1,7 million de personnes en Caroline du Sud, en Caroline du Nord et en Virginie. Ces trois Etats sont les plus menacés par Florence, qui progresse vers l'ouest et le nord-ouest à une vitesse de 28 km/h et devrait atteindre jeudi les côtes américaines, selon le Centre national des ouragans. 

Mais l'ouragan, toujours classé mardi en catégorie 4 (sur 5) sur l'échelle de Saffir-Simpson avec des vents atteignant 220 km/h, pourrait sévir jusqu'en Pennsylvanie, a mis en garde l'Agence fédérale de gestion des situations d'urgence. Entre Columbia et Charleston (Caroline du Sud), l'autoroute a été ouverte à contre-sens, rapporte le HuffPost.

Dans la station balnéaire de Wrightsville Beach, en Caroline du Nord, de nombreux habitants ont cloué des planches de bois sur leurs fenêtres et calfeutré le pied des portes à l'aide de sacs de sable en prévision des vents violents et des inondations. 

Un homme porte un sac de sable devant un magasin barricadé à Wrightsville Beach, en Caroline du Nord, aux Etats-Unis, le 11 septembre 2018. 
Un homme porte un sac de sable devant un magasin barricadé à Wrightsville Beach, en Caroline du Nord, aux Etats-Unis, le 11 septembre 2018.  (ANDREW CABALLERO-REYNOLDS / AFP)

Des plaques de bois sont posées sur des boutiques de Myrtle Beach, en Caroline du Sud, avant l\'arrivée de l\'ouragan Florence, le 11 septembre 2018. 
Des plaques de bois sont posées sur des boutiques de Myrtle Beach, en Caroline du Sud, avant l'arrivée de l'ouragan Florence, le 11 septembre 2018.  (JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Un habitant de Garden City, en Caroline du Sud, aux Etats-Unis, dépose des sacs de sables devant des habitations, avant l\'arrivée de l\'ouragan Florence, le 11 septembre 2018. 
Un habitant de Garden City, en Caroline du Sud, aux Etats-Unis, dépose des sacs de sables devant des habitations, avant l'arrivée de l'ouragan Florence, le 11 septembre 2018.  (RANDALL HILL / REUTERS)

Sur les réseaux sociaux, des images montrent que les supermarchés ont été pris d'assaut par la population qui faisait le plein d'eau, de nourriture et de produits de première nécessité. 

Les rayons des magasins ont été pris d\'assaut à Myrtle Beach (Caroline du Sud, Etats-Unis), en prévision du passage de l\'ouragan Florence, le 11 septembre 2018. 
Les rayons des magasins ont été pris d'assaut à Myrtle Beach (Caroline du Sud, Etats-Unis), en prévision du passage de l'ouragan Florence, le 11 septembre 2018.  (JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Habituellement grouillant de touristes, le Ocean Boulevard est désert, à Myrtle Beach (Caroline du Sud). 

L\'Ocean Boulevard est désert à Myrtle Beach (Caroline du Sud, Etats-Unis), le 11 septembre 2018, avant le passage de l\'ouragan Florence. 
L'Ocean Boulevard est désert à Myrtle Beach (Caroline du Sud, Etats-Unis), le 11 septembre 2018, avant le passage de l'ouragan Florence.  (RANDALL HILL / REUTERS)