États-Unis : les jeunes marchent contre les armes à feu

Dans plusieurs grandes villes des États-Unis, des jeunes étudiants ont décidé de se mobiliser contre la politique en matière d'armes à feu. Le rassemblement le plus important a eu lieu à Washington. Sur place, Agnès Vahramian fait le point sur cette manifestation sans précédent.

France 2

C'est une foule immense qui s'est déplacée quelques semaines après la fusillade du lycée de Parkland, en Floride, pour manifester contre la politique en matière d'armes à feu aux États-Unis. "Ce sont des adolescents de 18 ans qui ont lancé ce mouvement qui aboutit aujourd'hui à de centaines de milliers de personnes dans les rues de Washington. Les enfants de Parkland, les survivants de la tuerie du 14 février qui, plutôt que de rester enfermés dans leur statut de victimes ont choisi d'agir", rapporte Agnès Vahramian en direct de Washington.

Plus jamais

A Philadelphie (Pennsylvanie) comme dans 800 villes des États-Unis, des cortèges avec pour mot d'ordre "Marchons pour nos vies". Le rassemblement le plus douloureux est à Parkland, en Floride. Aujourd’hui, New York consacre une minute de silence aux victimes et c'est en leur mémoire qu'à Washington il y a 500 000 manifestants aux abords du Capitole. Venus en famille pour exiger non pas une interdiction totale, mais un plus strict contrôle des armes. Dans leur collimateur : le président Donald Trump, qu'ils considèrent comme allié de la NRA, l'association nationale pour les armes. Parmi eux, beaucoup de mineurs : de millions de futurs électeurs qui, tous ensemble, reprennent le slogan d'un des rescapés du massacre de Parkland : "Plus jamais".

Le JT
Les autres sujets du JT
Une étudiante brandit une pancarte sur laquelle est inscrit \"Serais-je la prochaine ?\", samedi 24 mars 2018 lors du défilé contre les armes à feu organisé à Washington (Etats-Unis).
Une étudiante brandit une pancarte sur laquelle est inscrit "Serais-je la prochaine ?", samedi 24 mars 2018 lors du défilé contre les armes à feu organisé à Washington (Etats-Unis). (JIM WATSON / AFP)