Bill Cosby va faire appel de sa condamnation pour agression sexuelle sur une adolescente

Le jury d'un tribunal de Californie a reconnu mardi l'ex-comédien de 84 ans coupable d'avoir agressé sexuellement une adolescente en 1975, alors qu'elle avait 16 ans.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Bill Cosby à Norristown (Etats-Unis), le 17 juin 2017. (EDUARDO MUNOZ ALVAREZ / AFP)

Bill Cosby va faire appel du verdict du jury d'un tribunal de Californie, qui l'a reconnu coupable d'avoir agressé sexuellement une adolescente de 16 ans en 1975, a annoncé, mercredi 22 juin, un porte-parole de l'ancien acteur américain. Cinquante ans après les faits, il a été condamné mardi à payer 500 000 dollars de dommages et intérêts à Judith Huth, aujourd'hui âgée de 64 ans.

Durant les deux semaines d'audiences dans un tribunal de Santa Monica, la défense de Judy Huth a affirmé que le comédien, rencontré sur un plateau de tournage, lui avait fait boire une grande quantité d'alcool avant de l'emmener dans le Playboy Mansion de son ami Hugh Hefner et de l'agresser sexuellement dans une chambre de la demeure, à Los Angeles. Les défenseurs de Bill Cosby ont démenti une quelconque agression de la part de leur client et mis en doute les événements relatés par la plaignante.

Cette décision, au civil, est l'unique condamnation valide à ce jour visant l'acteur, âgé aujourd'hui de 84 ans, accusé d'agressions sexuelles et de viol par plusieurs dizaines de femmesAucune procédure n'a été menée au pénal dans cette affaire car Judy Huth, aujourd'hui âgée de 64 ans, a porté plainte en 2014, une fois le délai de prescription dépassé. En Californie, la loi permet cependant de lancer des poursuites au civil pour des adultes qui se souviennent d'agressions sexuelles survenues durant leur enfance, même si le délai de prescription est dépassé depuis des années.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etats Unis d'Amérique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.