Big One : une activité sismique inhabituelle autour de la faille de San Andreas en Californie

La Californie se prépare à un séisme de taille autour de la faille de San Andreas. Le risque du "Big One" se fait sentir. Il s'agit du nom donné à un tremblement de terre sur la côte Ouest. 

Les données d\'un sismographe. (Photo d\'illustration)
Les données d'un sismographe. (Photo d'illustration) (FREDERICK FLORIN / AFP)

La Californie est en état d'alerte. Cette semaine, une activité sismique inhabituelle autour de la célèbre faille de San Andreas a fait grimper le risque de "Big One", le nom donné à un tremblement de terre dévastateur sur la côte Ouest.

Près de 200 mini-séismes de magnitude 1,4 à 4,3 sur l'échelle de Richter ont frappé cette semaine une région située à 2h de Los Angeles, et à moins de 10 kilomètres de la faille de San Andreas.

Une menace attendue

Selon des experts, l'un de ces séismes pourrait en déclencher un beaucoup plus important d'ici mardi. Il y a un risque situé dans une fourchette de 1 sur 100 à 1 sur 3000. C'est la 3e fois que l'on observe ce type d'activité. En 2001 et 2009, il n'y avait eu aucune conséquence.

Le Big One est une menace attendue dans les 30 prochaines années. Une simulation du bureau américain des études sismiques avait conclu en 2008 qu'un tremblement de terre de 7,8 sur l'échelle de Richter pourrait faire à Los Angeles 1 800 morts, 50 000 blessés, et 200 milliards de dollars de dégâts.