Aux Etats-Unis, la crise des subprimes fait toujours des ravages

«Save The Dream», «Sauvez le rêve». Entendez celui d'être propriétaire de son logement. «Sauvez le rêve», c'est le nom donné à une caravane associative qui sillonne les Etats-Unis. Elle joue les intermédiaires entre les banques et des centaines d'Américains en faillite, menacés de perdre leurs logements.

Maison à vendre aux Etats-Unis.
Maison à vendre aux Etats-Unis. (AFP)

Quatre ans après l'éclatement de la bulle spéculative, l'onde de choc des subprimes continue de traverser le pays. Depuis le début de la crise, en 2007, 4 millions de maisons ont été saisies par les banques à leurs propriétaires ruinés. L'image de ces habitations abandonnées frappe autant l'Amérique que celle des soupes populaires lors de la grande dépression de 1929.

Depuis 2008, nombre d'Américains croulent toujours sous les dettes, souvent contractées pour acheter une maison. Pour ces classes moyennes, «le rêve américain» est d'être propriétaire de son logement. Dans ce contexte, le cauchemar est de faire faillite et d'être saisi.

Pour sauver ce qui peut l'être, ces personnes se rendent par centaines là où s'arrête la caravane de «Sauvez le rêve». Des représentants de l'association et des banques tentent alors de renégocier les prêts pour qu'ils redeviennent supportables. Le rendez-vous de la dernière chance en quelque sorte.

Reportage de  Maryse Burgot et Laurent Desbois (France 2), diffusé le 6 septembre 2012