Attentats du 11-Septembre : comme leur père, ils sont devenus pompiers

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Attentats du 11-Septembre : comme leur père, ils sont devenus pompiers
France 2
Article rédigé par
A. Vahramian, A. Monange, L. Setyon - France 2
France Télévisions

Le 11 septembre 2001, près de 3 000 personnes ont perdu la vie, tuées dans les attentats terroristes qui ont frappé les États-Unis. Parmi les victimes, 343 pompiers étaient notamment dans les Twin Towers à New York. Vingt ans plus tard, une équipe de journalistes de France 2 a rencontré leurs enfants. 

Ils marchent dans les pas de leur père. Des jeunes pompiers américains qui sont fiers d'être aujourd'hui, les enfants de pompiers morts lors des attentats du 11 septembre 2001, il y a vingt ans. Ce matin-là, deux avions frappent les tours du World Trade Center à New York. Franck Palombo, pompier, est de service dans sa caserne de Brooklyn et prend la direction de la tour sud. Comme 343 autres pompiers new-yorkais, il ne reviendra pas. 

Pompier, de père en fils

Ses fils, Thomas et Joseph Palombo, avaient 12 et 9 ans le jour des attentats. Le premier est devenu pompier, comme son père. "Mon numéro de matricule sur mon casque, le 10871, est celui que mon père a eu toute sa carrière", raconte Thomas Palombo. "Mon père est mort en faisant ce qu'il aimait, en aidant les gens, et c'est pour ça que j'ai choisi ce métier", raconte Leonard Ragalia, un autre pompier dont le père est mort le 11 septembre. Il y a deux ans, dans la promotion des pompiers de New York, parmi les jeunes recrues, 19 avaient perdu leur père lors des attentats. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Attentat de New York

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.