Après les deux fusillades, Donald Trump jure que "la haine" n'a pas sa place aux Etats-Unis

Depuis le début de l'année, plus de 250 fusillades "de masse" ont eu lieu aux Etats-Unis. Selon un décompte de l'organisation Gun Violence Archive, celles-ci ont fait 271 morts et 1 036 blessés.

Le président américain Donald Trump et sa femme Melania à Washington DC, le 4 août 2019. 
Le président américain Donald Trump et sa femme Melania à Washington DC, le 4 août 2019.  (ALASTAIR PIKE / AFP)

"Il n'y a pas de place pour la haine dans notre pays." Donald Trump a réagi, dimanche 4 août, après les deux fusillades meurtrières qui ont fait 29 morts aux Etats-Unis"Il faut que ça s'arrête. Ca dure depuis des années", a poursuivi le président américain dans sa première apparition télévisée.

"Peut-être qu'on peut faire davantage" pour lutter contre cette épidémie, a reconnu le président, avant d'ajouter que les deux drames relevaient "d'un problème de maladie mentale". Cet argument est régulièrement utilisé par les défenseurs des armes à feu pour contrer les demandes de ceux qui voudraient davantage réguler le marché.

Deux fusillades en moins de 24 heures

Un homme blanc de 21 ans a ouvert le feu samedi matin à El Paso (Texas), ville à majorité hispanique, faisant 20 morts, dont six Mexicains, dans un centre commercial bondé. Placé en garde à vue, il a été inculpé dimanche et encourt la peine de mort, a déclaré la police locale. La justice fédérale a annoncé que l'affaire est traitée comme un cas de "terrorisme intérieur".

Dans la nuit de samedi à dimanche, un autre jeune homme blanc, âgé de 24 ans, a abattu neuf personnes, dont sa propre sœur, dans un quartier animé de Dayton (Ohio). Des policiers qui patrouillaient dans le quartier ont abattu le tireur trente secondes après ses premiers tirs. Le chef de la police locale, Richard Biehl, a refusé de spéculer sur les motivations du jeune homme. "Nous n'avons pas assez d'informations à ce stade pour répondre à la question que tout le monde se pose : pourquoi ?"

Depuis le début de l'année, il y a eu plus de 250 fusillades aux Etats-Unis ayant fait au moins 4 victimes. Selon un décompte de l'organisation Gun Violence Archive, ce type de fusillades a fait 271 morts et 1 036 blessés.