Cet article date de plus de six ans.

Une Saoudienne arrêtée pour être allée au stade

En Arabie saoudite, une femme a été arrêtée par la police parce qu'elle s'était déguisée en homme pour assister à un match de foot. Or dans le pays, les femmes sont interdites de stade.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (A Jeddah, les joueuses de ce club de basket s’entraînent dans la clandestinité, loin des regards des autorités religieuses farouchement opposées à la pratique du sport par les femmes  © Maxppp)

Pour rien au monde cette jeune Saoudienne passionnée de ballon rond n’aurait manqué cette rencontre de football entre al-Ittihad et al-Shabab, le classico saoudien. Elle achète son billet sur internet et décide de se déguiser en homme. Couvre-chef à damier rouge et blanc sur la tête, elle tente de passer inaperçue. Sauf qu’un agent de la sécurité du stade de Jeddah, visiblement plus intéressé par la vie dans les tribunes que par le match, la remarque. Elle est arrêtée par la police au nom de la sacro-sainte loi qui interdit aux femmes de pénétrer dans les stades.

Après la participation de deux Saoudiennes aux JO de Londres en 2012, un vent d’espoir soufflait pourtant sur le royaume. Or, force est de constater,  deux ans plus tard, que la pratique du sport pour les filles s’effectue en catimini, à l’abri des regards inquisiteurs des hommes. Des joueuses de football dans les quartiers de Riyad ou de Jeddah sont obligées  de se cacher pour s’adonner à leur passion. Les entraîneurs sont souvent les papas de ces petites filles ou adolescentes. Ils savent qu’ils prennent des risques pour un match perdu d’avance. Quant aux filles, elles sont priées de regarder les matchs de football devant la télé et à la maison.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.