Cet article date de plus d'onze ans.

Une centaine des 153 mineurs piégés depuis 8 jours dans une mine inondée du nord du pays ont été découverts lundi

A 13h15 (7h15 en France), 77 mineurs avaient été remontés, selon la télévision, et Chine Nouvelle annonçait qu'"au moins 100 mineurs" étaient toujours vivants.La mine de Wangjialing (province du Shanxi) était le siège d'un ballet d'ambulances et de civières qui évacuaient les "miraculés", filmé en direct par la télévision centrale (CCTV).
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Certains des mineurs naufragés viennent de remonter à la surface (France 2)

A 13h15 (7h15 en France), 77 mineurs avaient été remontés, selon la télévision, et Chine Nouvelle annonçait qu'"au moins 100 mineurs" étaient toujours vivants.

La mine de Wangjialing (province du Shanxi) était le siège d'un ballet d'ambulances et de civières qui évacuaient les "miraculés", filmé en direct par la télévision centrale (CCTV).

Les rescapés, enveloppés dans des couvertures vert-kaki, le visage recouvert de serviettes ou de vêtements pour protéger leurs yeux de la lumière après tout le temps passé dans le noir, étaient accueillis à la surface par les applaudissements de responsables en civil assistant aux opérations, parmi une foule serrée de sauveteurs et de personnels médicaux.

Les neuf premiers rescapés ont été sortis dans la nuit de dimanche à lundi, sous perfusion et oxygène, et ont eu droit eux aussi aux applaudissements de milliers de personnes émues massées sur le trajet des ambulances, selon Chine Nouvelle. Ces neuf personnes, qui appartenaient à la même équipe, étaient totalement déshydratés ayant refusé de boire l'eau de puits, par peur d'une éventuelle contamination, a précisé CCTV.

Les opérations se poursuivaient pour retrouver les 38 mineurs manquant à l'appel en soirée lundi, jour férié en Chine où le pays honore ses morts.

Cet épisode avait ravivé les espoirs des secouristes, d'autant qu'un responsable de l'Administration de la sécurité au travail avait affirmé qu'il y avait une possibilité de retrouver d'autres mineurs vivants, de nouveaux bruits ayant été entendus dans la mine.

Les premiers signes de vie avaient été perçus vendredi: les secouristes avaient entendu des coups apparemment frappés sur un tuyau. Ils avaient par ailleurs remonté un tuyau ceint d'un fil de fer apparemment noué par des survivants. Ils s'étaient alors empressés de faire descendre des seaux avec de la nourriture par l'ouverture étroite dans laquelle avait été inséré à l'origine le tuyau, dans l'espoir qu'ils atteindraient des survivants.

Accompagnés de plongeurs, les sauveteurs avaient pénétré samedi à l'intérieur de la mine pour se rendre compte de l'état des lieux, y trouvant une situation "compliquée", et notamment plus d'eau qu'anticipé, alors que quelque 3.000 personnes pompaient l'eau depuis le début de la semaine.

7 morts par jour dans les mines chinoises
Mais ils ont aussi aperçu dimanche soir des lumières qui les ont conduits aux premiers rescapés. Lundi matin, 300 secouristes sont redescendus. L'épilogue moins tragique que redouté devrait mettre un peu de baume au coeur aux travailleurs d'un secteur ayant payé un tribut particulièrement lourd cette semaine, même dans un pays connu pour la dangerosité de ses mines.

La sécurité des ouvriers est souvent déplorable dans les mines de charbon chinoises, qui fournissent près de 70 % des besoins du pays en énergie. En 2009, 2631 personnes sont mortes dans les mines de charbon chinoises, soit environ sept morts par jour, alors même que le nombre avait baissé de 18 % par rapport à 2008.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.