Cet article date de plus d'onze ans.

Un homme armé d'un couteau a blessé 29 enfants et trois adultes jeudi dans une école maternelle de l'est de la Chine

C'est la deuxième agression de ce type en 24 heures et troisième en un mois, a annoncé l'agence Chine Nouvelle.Parmi les 29 enfants poignardés à l'école de Taixing (province du Jiangsu), plusieurs ont été grièvement blessés. Selon l'agence officielle, "cinq enfants étaient dans un état critique après l'attaque perpétrée par un homme de 47 ans".
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La cité interdite à Pékin (Fr.3)

C'est la deuxième agression de ce type en 24 heures et troisième en un mois, a annoncé l'agence Chine Nouvelle.

Parmi les 29 enfants poignardés à l'école de Taixing (province du Jiangsu), plusieurs ont été grièvement blessés. Selon l'agence officielle, "cinq enfants étaient dans un état critique après l'attaque perpétrée par un homme de 47 ans".

L'agresseur présumé, chômeur, a fait irruption dans la classe muni d'un couteau de 20 centimètres de long dont il a frappé les enfants, puis a été arrêté. Les petites victimes avaient pour la plupart tout juste quatre ans. Trois adultes - deux enseignants et un garde - ont également été blessés.

La veille, un instituteur en congé maladie depuis 2006 pour des problèmes mentaux, avait blessé une quinzaine d'enfants et un de leurs enseignants dans une école primaire de Leizhou, dans la province méridionale du Guangdong, selon les médias officiels. L'agresseur de 33 ans avait également perpétré son attaque au couteau, avant de sauter par une fenêtre de l'école, apparemment pour se donner la mort, selon le China Daily. Il a été arrêté, précise le quotidien.

Ce drame s'est produit le jour même de l'exécution dans la province voisine du Fujian d'un homme condamné à mort après avoir tué huit écoliers un mois plus tôt. Le responsable de l'agression, un ancien médecin de 42 ans, avait poignardé les enfants le 23 mars, frustré par les échecs de sa vie professionnelle et affective, selon l'agence. Lors de son procès il avait reconnu avoir "tué intentionnellement" et tous ses appels contre sa condamnation à mort ont ensuite été rejetés.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.