Un groupe kurde dissident du PKK revendique l'attentat d'Ankara

En Turquie, un groupe kurde dissident du Parti des travailleurs du Kurdistan a revendiqué ce vendredi soir l'attentat d'Ankara qui a visé un convoi militaire et fait 28 morts et 81 blessés mercredi.

(L'attaque avait fait fait 28 morts et 81 blessés mercredi © Reuters)

 Alors que les autorités turques accusaient les milices kurdes de Syrie contre lesquelles Ankara a lancé des frappes au nord d'Alep, un groupe kurde dissident du Parti des travailleurs du Kurdistan a revendiqué ce vendredi soir l'attentat d'Ankara qui a visé un convoi militaire et fait 28 morts et 81 blessés mercredi.

Une photo du kamikaze diffusée par le groupe

Il s'agit d'un groupuscule radical, les Faucons de la liberté du Kurdistan, qui avait déjà revendiqué en 2015 un attentat dans un aéroport d'Istanbul. Le groupe a diffusé un texte et une photo de celui qui est présenté comme le kamikaze, âgé de 26 ans et originaire de l'Est du pays. Ils disent vouloir venger les civils tués par les forces turques dans le sud-est du pays, lors des opérations spéciales de la police contre le PKK, mettent en cause le "régime dictatorial fasciste" d'Erdogan, et mettent en garde contre d'autres attaques, notamment contre des lieux touristiques. 

Deux scénarios

Cette revendication va à l'encontre de ce qu'ont affirmé les autorités turques depuis hier, qui évoquent, elles, un ressortissant syrien, proche des milices kurdes de Syrie. Donc désormais deux scénarios : celui des autorités, et celui de ce groupuscule, qui signifierait que l'attentat n'était pas du tout lié à la question syrienne.