Cet article date de plus de cinq ans.

Vidéo Les rescapés de l'attentat d'Istanbul décrivent des scènes d'horreur

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Les rescapés de l'attentat d'Istanbul décrivent des scènes d'horreur
Article rédigé par
France Télévisions

Au moins 39 personnes sont mortes, dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier, au cours d'une attaque contre une boîte de nuit emblématique de la ville.

"Ils nous ont canardés sans pitié (...). Ils ont visé la tête de tous ceux qui étaient à l'intérieur", "J'ai dû pousser les corps qui me tombaient dessus"... Au milieu des sirènes des ambulances, les rescapés de l'attaque contre une célèbre boîte de nuit d'Istanbul, dimanche 1er janvier, racontent des scènes d'horreur. Au moins 39 personnes, dont 15 étrangers, ont été tuées et 65 ont été blessées.

Il était 1h15 dimanche (23h15 à Paris), lorsqu'un assaillant armé d'un fusil d'assaut a surgi devant la boîte de nuit Reina, sur la rive européenne d'Istanbul, et a ouvert le feu sur les personnes qui se trouvaient devant l'entrée, a raconté le gouverneur d'Istanbul.

L'attaque n'est pas encore revendiquée

Après être entré dans la discothèque, l'assaillant a tiré au hasard sur la foule. Le ministre de l'Intérieur a déclaré que "le terroriste" était toujours recherché par la police, semblant indiquer qu'il n'y avait qu'un seul assaillant. 

L'attaque n'a pas encore été revendiquée, mais la Turquie a été la cible de nombreux attentats attribués à l'EI ou liés à la rébellion séparatiste du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), deux organisations qui ont notamment frappé Istanbul et Ankara.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.