Turquie : des femmes manifestent pour leur droit de s’habiller comme elles veulent

En Turquie, des femmes manifestent contre les agresssions dont elles sont victimes lorsque leurs vêtement sont jugés "indécents". 

Samedi 29 juillet, elles étaient plusieurs milliers dans les rues d’Istanbul scandant "Don't Mess With My Outfit », littéralement  « Lâche-moi  avec ma tenue ». Le symbole de cette revendication :  le short.

Des aggressions en hausse selon les manifestantes

En Turquie, les agressions se multiplient. En juin dernier, une jeune femme a été agressée dans un bus parce qu’elle portait un short pendant le ramadan.

On est descendues dans la rue pour manifester contre les viols et les agressions sexuelles dans notre pays. On parle. On ne restera pas silencieuses et on ne veut pas arrêter. On veut que ces incidents cessent. C’est pourquoi j’appelle toutes les femmes à descendre dans la rue et je les encourage à se défendre elle-même”, explique une manifestante.

Pour les manifestantes, les femmes doivent avoir le droit de choisir. Mini jupes, short ou voile, les maitre-mots de la manifestation sont tolérance et libre-arbitre.

Comme vous pouvez le voir, mon ami ne porte pas le voile contrairement à moi. J’ai le droit de m’habiller librement autant qu’elle. Personne ne peut dicter si elle a le droit de porter des mini-jupes ou des shorts au même titre que personne ne peut dicter qui a le droit de porter le voile. Si elle peut porter ce qu’elle veut alors moi aussi. Personne devrait me critiquer ou m’exclure parce que je porte le voile”, insiste une manifestante.

Des femmes manifestent car elles veulent s’habiller comme en l’entendent en Turquie.
Des femmes manifestent car elles veulent s’habiller comme en l’entendent en Turquie. (Brut)