Turquie : Erdogan limoge 2 700 fonctionnaires

En Turquie, le président Erdogan procède à une véritable purge au sein des fonctionnaires. Près de 3 000 d'entre eux ont été limogés en quelques jours.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le président Erdogan était en voyage officiel en Tunisie le mercredi 27 décembre. Le chef de l'État turc parle politique étrangère comme si rien d'extraordinaire ne se passait dans son pays. Et pourtant, c'est une véritable purge sans fin qu'il fait subir à ses citoyens. En quelques jours, 2 756 fonctionnaires ont été limogés et s'ajoutent aux 140 000 déjà renvoyés parmi lesquels 44 000 dorment en prison. Cette répression massive a été instaurée après le putsch militaire raté de l'été 2016. À partir de ce jour, tout opposant à la politique du président Erdogan est devenu un opposant terroriste.

Un décret inquiétant

Ismet Akca, professeur de sciences politiques fait partie de ces milliers d'intellectuels, policiers, magistrats, journalistes suspendus de leurs fonctions sans jugement. "Personne ne veut plus nous embaucher, déplore-t-il, quand votre nom apparait sur les listes, ça vous colle à la peau." Plus inquiétant encore : un nouveau décret accorde l'immunité aux civils "luttant contre le terrorisme". Ibrahim Kaboglu, expert en droit constitutionnel lui aussi limogé, s'inquiète : "quand l'emploi de la violence est vu d'un bon oeil par les autorités, cela remet en cause la notion même d'État de droit", estime-t-il. Le président assume, peu importe que la Turquie soit diplomatiquement de plus en plus isolée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, lors d\'une conférence de presse avec le Premier ministre grec Alexis Tsipras, le 7 décembre 2017 à Athènes (Grèce). 
Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, lors d'une conférence de presse avec le Premier ministre grec Alexis Tsipras, le 7 décembre 2017 à Athènes (Grèce).  (MEHMET ALI OZCAN / ANADOLU AGENCY / AFP)