Attentat-suicide en Turquie : les touristes occidentaux visés

L'explosion qui a coûté la vie à 10 personnes ce mardi 12 janvier a eu lieu dans un lieu très fréquenté par les touristes. La peur s'installe chez certains.

FRANCE 2

La Turquie a été meurtrie, ce mardi 12 janvier, par un attentat-suicide dans la matinée. Un kamikaze a provoqué une explosion qui a tué 10 personnes et en a blessé une quinzaine d'autres. Comme en Tunisie et en Égypte récemment, les touristes occidentaux étaient visés.

Ce soir, le quartier historique est désert. Les touristes ne sont pas tranquilles. Un couple confie à France 2 s'être réfugié dans son hôtel, puis s'être rendu "à l'opposé des endroits touristiques". "On n'a pas trop envie de sortir. Les consignes étaient de rester dans l'hôtel, d'éviter les lieux touristiques", ajoutent deux jeunes Françaises.

"On a peur"

Avec 10 millions de touristes par an, Istanbul est l'une des villes les plus visitées au monde. Cet attentat pourrait porter un coup dur à ce secteur. Ce matin, entre la basilique Sainte-Sophie et la Mosquée bleue, des centaines de personnes étaient présentes sur la place. Des touristes venues de Marseille n'entendent cependant pas partir. "On n'a pas le choix, on ne va pas faire demi-tour", déclare l'une d'elles, avant d'ajouter tout de même : "C'est vrai qu'on a peur".

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers montent la garde à Istanbul (Turquie), le 12 janvier 2016, après un attentat-suicide.
Des policiers montent la garde à Istanbul (Turquie), le 12 janvier 2016, après un attentat-suicide. (OSMAN ORSAL / REUTERS)