Cet article date de plus de cinq ans.

Attentat à Istanbul : ce que l'on sait de la victime franco-tunisienne

Dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier, un assaillant a tiré sur la foule dans une discothèque d'Istanbul, en Turquie. Le bilan est lourd : au moins 39 morts.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des fleurs sont déposées, le 1er janvier 2017, devant le Reina à Istanbul, en Turquie, après l'attaque de cette boite de nuit par un assaillant armé. (HUSEYIN ALDEMIR / REUTERS)

La fusillade a fait au moins 39 morts. Dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier, un assaillant armé est entré dans le Reina, une boîte de nuit huppée d'Istanbul, et a tiré sur la foule. Quelques heures après l'horreur, les premières victimes ont été identifiées. 

Parmi elles, une Franco-Tunisienne, comme l'a annoncé Jean-Marc Ayrault, ministre des Affaires étrangères, dans un communiqué"C’est avec une immense tristesse que je confirme le décès d’une ressortissante française, également de nationalité tunisienne, lors de l’attaque d’une discothèque à Istanbul."

Mère d'une petite fille de 5 mois

La femme se trouvait avec son époux, un homme d'affaires tunisien également tué dans l'attentat. Le couple était venu passer le réveillon à Istanbul. Leurs amis, également sur place, ont raconté cette soirée à Europe 1. Après l'arrivée de l'assaillant et les premiers tirs, les personnes qui se trouvaient au Reina ont tenté de fuir par l'arrière de la discothèque. La Franco-Tunisienne et son mari, eux, ont "hésité et ont été fauchés par une rafale", raconte la radio sur son site.

La mort du couple laisse "une petite fille de 5 mois privée de parents", a déclaré Olivier Poivre d'Arvor, l'ambassadeur de France en Tunisie, dans un message de condoléances publié sur sa page Facebook.

"Les autorités françaises et l'ensemble des services de l'Etat sont pleinement mobilisés pour accompagner la famille et les proches de notre ressortissante française, également de nationalité tunisienne, décédée avec son mari tunisien lors de l'attaque", a assuré la secrétaire d'Etat chargée de l'Aide aux victimes, Juliette Méadel.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Turquie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.