Trois américains arrêtés en Iran

Trois touristes ont été interpellés près de la frontière irakienne a confirmé samedi une télévision publique iranienne

Un haut responsable de la sécurité au Kurdistan irakien a annoncé la dispartion des trois étrangers
Un haut responsable de la sécurité au Kurdistan irakien a annoncé la dispartion des trois étrangers (© AFP)
Trois touristes ont été interpellés près de la frontière irakienne a confirmé samedi une télévision publique iranienneTrois touristes ont été interpellés près de la frontière irakienne a confirmé samedi une télévision publique iranienne

Le trio était arrivé mercredi dans la ville kurde de Souleimanieh, à 260 km au nord-est de Bagdad, en provenance d'Erbil, capitale du Kurdistan irakien. C'est après leur entrée entrée en territoire iranien que ces touristes auraient été arrêtés selon la chaîne arabophone Al Alam.

Washington a dit prendre l'affaire très au sérieux.

Vendredi, un haut responsable des gardes-frontières de la région autonome du Kurdistan irakien avait fait état de l'arrestation en Iran de trois Américains portant des "sacs à dos" après qu'ils eurent traversé la frontière en provenance de l'Irak.

Un haut responsable du Kurdistan irakien avait indiqué plus tôt que les trois Américains, dont une femme, avaient escaladé une colline menant à la frontière iranienne en dépit des mises en garde de la police touristique.

Selon le responsable de la presse à la Sûreté générale du Kurdistan irakien, Bechro Ahmad, les trois personnes arrêtées, qui étaient accompagnées par un quatrième Américain en Irak, avaient passé une "première nuit à Erbil puis avaient pris un bus mercredi pour Souleimaniyeh où ils étaient descendus à l'hôtel Miwan". Un employé de cet hôtel avait inscrit leur nom en kurde avec la mention "touriste", a constaté un journaliste de l'AFP.

Selon une autre source des services de sécurité kurdes, les deux hommes arrêtés s'appellent Joshua Steel et Shane Bower et la femme, Sara Short. Le quatrième, qui ne les avait pas suivis car il était malade, se nomme Shaun Gabriel Maxwell, 36 ans, originaire de Californie.

"Jeudi, trois d'entre eux se sont rendus en taxi dans la station touristique d'Ahmad Awa (95 km au nord-est de Souleimaniyeh) et la police touristique de la région leur avait demandé de ne pas aller sur la montagne car la frontière iranienne était très proche", a souligné Bechro Ahmad.

"Malgré les mises en garde, ils ont escaladé la montagne puis ont appelé leur ami resté à Souleimaniyeh pour l'informer qu'ils avaient été arrêtés par des Iraniens à la frontière. Shaun Maxwell a aussitôt prévenu l'ambassade américaine à Bagdad", a expliqué le porte-parole kurde.

Le département d'Etat américain a fait savoir qu'il s'employait à vérifier les informations annonçant l'arrestation des touristes en Iran. "Nous utilisons tous les moyens disponibles afin de déterminer les faits dans cette affaire", a dit Megan Mattson, porte-parole du département d'Etat. "La sécurité des ressortissants américains demeure la priorité absolue du gouvernement américain.

Robert Wood, autre porte-parole du département d'Etat, a ensuite précisé que les Etats-Unis avaient sollicité l'aide de l'ambassade de Suisse à Téhéran, qui représente les intérêts américains en Iran.

Climat tendu entre les deux pays

Les relations irano-américaines sont tendues depuis de nombreuses années. Téhéran avait été placé par l'ex-président américain George W. Bush sur l"axe du mal" des pays soutenant le terrorisme tandis que les autorités iraniennes dépeignent les Etats-Unis comme "le grand Satan".

Ces derniers mois, les tensions se sont avivées malgré les ouvertures du président américain Barack Obama envers l'Iran.