Toucher à distance sera bientôt possible

Palper l'estomac d'un malade ou ressentir la texture d'un tissu à distance sera peut-être bientôt possible

Le premier opérateur de télécommunications mobiles japonais NTT Docomo
Le premier opérateur de télécommunications mobiles japonais NTT Docomo (© DR)
Palper l'estomac d'un malade ou ressentir la texture d'un tissu à distance sera peut-être bientôt possiblePalper l'estomac d'un malade ou ressentir la texture d'un tissu à distance sera peut-être bientôt possible

Imaginez que votre souris, ou un autre accessoire connecté à votre ordinateur, soit constituée d'une structure malléable.

Sur l'écran de votre ordinateur apparaissent les images de plusieurs coussins. Vous posez le curseur sur l'un et immédiatement cette dernière prend l'aspect et la texture de ce coussin.

On appelle cela les techniques de transmission du sens tactile.

Le premier opérateur de télécommunications mobiles japonais, NTT Docomo, doté d'un puissant laboratoire de recherche, a mis au point une technologie qui permet de transmettre par réseau les données issues de capteurs tactiles pour les reproduire fidèlement à distance.

Comment ça marche?


Cette re-création à distance de sensations tactiles est rendue possible grâce à des capteurs installés sur les objets réels, dont les mesures (taille, poids, texture, densité...) sont transmises sous forme de données informatiques pour reproduire le même comportement à l'autre bout.

Ces techniques, qui nécessitent encore des développements pour la matérialisation en trois dimensions notamment, pourraient trouver de nombreuses applications. Les créateurs affirment qu'il serait possible pour un médecin de palper l'estomac d'un malade à distance.

Si tel était le cas, jamais biologie et informatique n'auraient été autant imbriquées. Le rêve fou d'échanges d'informations entre humain et machine tel que le présente la trilogie Matrix ne serait dès lors plus si irréel. Le réel dépasse souvent la fiction.