Quatre personnes mises en examen en Gironde et en Charente-Maritime pour financement du terrorisme

Les quatre personnes interpellées sont soupçonnées d'avoir collecté des fonds pour le PKK, une organisation jugée terroriste par une grande partie de la communauté internationale. 

Les bureaux de la sous-direction anti-terroriste à Levallois-Perret, dans les Hauts-de-Seine. 
Les bureaux de la sous-direction anti-terroriste à Levallois-Perret, dans les Hauts-de-Seine.  (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

Quatre personnes ont été interpellées en Gironde et en Charente-Maritime et mises en examen pour "association de malfaiteurs terroriste et financement du terrorisme", a appris samedi 22 février franceinfo de source judiciaire, confirmant une information du magazine Le Point.

L’une des personnes mises en examen a été placée en détention et les trois autres sont placées sous contrôle judiciaire, précise cette source.

Ces interpellations ont eu lieu dans le cadre d’une enquête portant sur une collecte des fonds dans le sud-ouest de la France pour le PKK, le parti des travailleurs du Kurdistan. Fondée en 1978, cette organisation est considérée comme terroriste par une grande partie de la communauté internationale, dont la Turquie, les Etats-Unis et l’Union européenne.

Les quatre personnes interpellées sont toutes nées en Turquie.