Près de 100 000 policiers, gendarmes et militaires déployés pour Noël face à la menace jihadiste

"Pour assurer la sécurisation des 24 et 25 décembre, ce sont 54 000 policiers, 36 000 gendarmes et 7 000 militaires de l'opération Sentinelle" qui seront mobilisés en France, a annoncé le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb.

Une patrouille de gendarmes sur le marché de Noël de Strasbourg, le 24 novembre 2017.
Une patrouille de gendarmes sur le marché de Noël de Strasbourg, le 24 novembre 2017. (FREDERICK FLORIN / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ils vont bûcher et patrouiller pour Noël. Près de 100 000 policiers, gendarmes et militaires seront mobilisés, dimanche 24 et lundi 25 décembre, pour assurer la sécurité de ces deux jours, a annoncé vendredi le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb. Selon le ministre d'Etat, la menace du terrorisme islamiste reste élevée en France.

Dans le détail, ce sont 54 000 policiers, 36 000 gendarmes et 7 000 militaires de l'opération Sentinelle (soit un total de 97 000 personnes) "qui seront mobilisés sur l'ensemble du territoire", indique le ministère de l'Intérieur dans un communiqué. En comparaison, cela représente 6 000 personnes de plus que l'an dernier.

Une "priorité absolue"

La plus populaire des fêtes chrétiennes, qui célèbre la naissance du Christ, "s'inscrit dans un contexte de menace terroriste toujours élevée", estime Gérard Collomb. Le ministre assure que "la sécurité des Français comme celle des touristes" constitue sa "priorité absolue".

Depuis 2015, les attaques jihadistes, parfois de masse, ont fait en France 241 morts. Un prêtre catholique, Jacques Hamel, avait été égorgé en juillet 2016 dans son église de Saint-Etienne-du-Rouvray, près de Rouen (Seine-Maritime). En juin dernier, un homme se présentant comme "soldat du califat" avait blessé à coups de marteau un policier sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame, à Paris.

Un dispositif nouveau pour Notre-Dame de Paris

Aux abords de cet édifice emblématique aux 13 millions d'entrées annuels, "un dispositif nouveau" sera mis en place ce week-end, a indiqué lors d'un point de presse le préfet de police, Michel Delpuech, qui mobilisera au total 7 000 policiers à Paris et en petite couronne, renforcés par les soldats de Sentinelle.

Un périmètre de protection sera ainsi mis en place de dimanche 18 heures à lundi 21 heures près de Notre-Dame. A l'intérieur de ce périmètre délimité par des barrières, des palpations de sécurité, des inspections visuelles et des fouilles de véhicules pourront être réalisées.