Opération Barkhane : le point sur les forces françaises au Sahel

Cela fait huit ans que la France est engagée militairement au Sahel. Le bilan est lourd : avec la mort de trois soldats lundi 28 décembre, 47 décès sont recensés au total. 

France 2

Tout a commencé en 2013, quand des colonnes de pickups jihadistes menaçaient Bamako, au Mali. Le président du pays a alors demandé l'aide de la France. En quelques semaines, les soldats français stoppaient la progression jihadiste, mais la guerre s'est enlisée. Près de huit ans plus tard, quel est le bilan ? L'opération Serval a changé de nom en 2014, pour devenir l'opération Barkhane. Aujourd'hui, 5 100 militaires sont engagés au Sahel, sur cinq pays.  

600 militaires pourraient être retirés de l'opération 

Si des dizaines de combattants ont été neutralisés ces derniers mois ainsi que plusieurs chefs jihadistes, avec la mort de trois soldats français lundi 28 décembre, ce sont 47 militaires qui ont péri depuis le début de l'intervention française au Mali. Emmanuel Macron pourrait bientôt retirer 600 militaires de l'opération. En cause : ces renforts avaient été décidés en janvier dernier et se voulaient temporaires. Il s'agirait donc d'un retour aux effectifs précédents de l'opération Barkhane, soit 4 500 soldats.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un véhicule blindé français de l\'opération Barkhane passe par le Mont Hombori, une zone au sud du Mali, en mars 2019.
Un véhicule blindé français de l'opération Barkhane passe par le Mont Hombori, une zone au sud du Mali, en mars 2019. (DAPHNE BENOIT / AFP)