Cet article date de plus de quatre ans.

Le système d'alerte attentat critiqué pour son inefficacité

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Le système d'alerte attentat critiqué pour son inefficacité
Article rédigé par
France Télévisions

Elle était censée alerter la population en cas d'attentat, mais un an après sa mise en service, l'application SAIP, pour "Système d'alerte et d'information des populations" est loin d'être efficace. Un rapport sénatorial pointe de nombreux dysfonctionnements.

Lancée par le gouvernement il y a un an, l'application SAIP (Système d'alerte et d'information des populations) est loin d'être efficace - a été . Sur nos téléphones, elle est censée nous informer en cas d'attentat et nous dire quoi faire. Mais selon un rapport sénatorial publié ce lundi 7 août, le système n'est pas fiable.

De nombreux couacs et pas assez d'utilisateurs

Exemple le 17 septembre dernier. Une alerte est envoyée au sujet d'une prise d'otages aux Halles à Paris. Cela s'avère être une fausse alerte. Autre couac, deux mois plus tôt à Nice. Le soir de l'attaque sur la promenade des Anglais, l'alerte est envoyée avec deux heures de retard. Les Français ne sont pas convaincus, seulement 500 000 l'ont téléchargée. Jean-Pierre Vogel précise en outre que l'application est "très énergivore". L'auteur du rapport demande que ces défaillances soient rapidement corrigées et recommande une évaluation de l'application d'ici fin 2019.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Lutte contre le terrorisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.