Jihadisme : Valls annonce la création, "dans chaque région", d'ici fin 2017, d'un centre de réinsertion pour personnes radicalisées

Le Premier ministre réunit, lundi, un comité interministériel pour la prévention de la délinquance et de la radicalisation.

Ce qu'il faut savoir

A l'issue d'un comité interministériel contre le terrorisme et la radicalisation, lundi 9 mai à Paris, Manuel Valls a dévoilé, dans une conférence de presse, un nouveau plan. Il s'agit de doubler les capacités de prise en charge de jeunes susceptibles de basculer dans le jihadisme, avec, notamment, la création "dans chaque région" d'ici fin 2017 d'un centre de réinsertion pour personnes radicalisées.

Prise en charge des personnes radicalisées. Selon Matignon, "l'objectif est de doubler, en deux ans, la capacité de prise en charge, alors qu'aujourd'hui 1 600 jeunes et 800 familles bénéficient, sur la base d'un volontariat, d'un suivi."

Renforcer les structures de déradicalisation. Le gouvernement veut renforcer ces structures en accompagnant leur "professionnalisation". Il souhaite également s'appuyer sur des structures plus établies de lutte contre la délinquance, en mettant en place un plan de formation.

Matignon entend faire face à un phénomène d'ampleur, qui concerne aujourd'hui plus de 2 000 personnes identifiées dans les filières syro-irakiennes, et près de 9 300 signalées pour radicalisation. Il revendique une "approche la plus transversale possible" qui n'est "pas uniquement dans le champ sécuritaire".

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #JIHADISME

12h33 : Ce matin, Manuel Valls a présenté son plan de lutte contre les cellules jihadistes en France, avec pour principale mesure la création de centres de réinsertion pour "personnes radicalisées" créés en 2017 dans "chaque région". C'est le sujet de la question du Grand Soir 3 d'aujourd'hui : les mesures du plan Valls vous semblent-elles suffisantes ?




(ERIC FEFERBERG / AFP)

11h39 : Un centre de réinsertion pour "personnes radicalisées" ou susceptibles de basculer dans le jihadisme va être créé dans "chaque région" française d'ici à la fin 2017, précise Manuel Valls lors de la présentation à Matignon d'un plan de lutte contre le terrorisme. Ce plan est doté d'une enveloppe de 40 millions d'euros supplémentaires d'ici à 2018.

11h39 : Manuel Valls annonce la création "dans chaque région", d'ici à la fin 2017, d'un centre de réinsertion pour lutter contre la radicalisation.