Bonbonnes de gaz découvertes à Paris : trois suspects vont être présentés à un juge en vue de leur mise en examen

Trois autres personnes, qui avaient été placées en garde à vue, ont été remises en liberté sans poursuite, selon le procureur de la République de Paris.

Voir la vidéo
Ce qu'il faut savoir

Trois suspects parmi les six personnes interpellées dans le cadre de l'enquête sur les bonbonnes de gaz équipées d'un dispositif de mise à feu retrouvées à Paris vont être présentée à un juge en vue de leur mise en examen. Le procureur de la République de Paris, François Molins, l'a indiqué au cours d'une conférence de presse, vendredi 6 octobre.

Les motivations des suspects inconnues. Les enquêteurs n'ont pas encore déterminé pourquoi un immeuble du 16e arrondissement de Paris a été choisi pour cible d'un attentat déjoué dans la nuit de vendredi à samedi, a indiqué François Molins François Molins.

Trois personnes relachées. Le procureur de la République a ajouté que trois autres personnes, interpellées dans le cadre de l'enquête, ont été remises en liberté sans poursuite judiciaires.

Un dispositif de mise à feu à distance. Un habitant a donné l'alerte après avoir découvert les bonbonnes disposées dans le hall de son immeuble. Des hydrocarbures avaient été dispersés autour d'elles et un dispositif de mise à feu, confectionné avec un téléphone portable relié à des fils, a également été retrouvé sur place.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live

13h56 : Peut-on avoir des nouvelles du championnat du monde féminin de gymnastique? Il semble qu'une française était en finale?

14h13 : Raquel Garrido est sur la défensive, après les révélations du Canard enchaîné. L'avocate et porte-parole de La France insoumise est accusée de ne pas avoir payé des cotisations à l'Ordre du Barreau de Paris, ainsi qu'à la Caisse nationale des barreaux français (CNBF). Franceinfo revient sur cette polémique en cinq actes, dans cet article.

Raquel Garrido au palais de justice de Paris, le 10 avril 2014. 

(PATRICE PIERROT / CITIZENSIDE / AFP)

13h44 : "Je ne peux faire que le regretter, je présente mes excuses, au nom des agents qui sont intervenus", a déclaré aujourd'hui à la télévision le préfet Enric Millo, principal représentant de l'Etat espagnol en Catalogne.

13h48 : Selon un dernier bilan rapporté par l'AFP, la riposte musclée de la police en marge du référendum d'autodétermination en Catalogne a fait au moins 92 blessés dimanche. Au total, 844 personnes ont sollicité une "assistance sanitaire" ce jour-là dans la région.

13h39 : Le préfet s'excuse au nom des policiers pour les personnes qui ont été blessées lors du référendum d'autodétermination de dimanche.

13h33 : Il y a des cibles plus faciles que d'autres. Au Brésil, dans la ville de Nova Iguacu, un voleur a tenté de dérober le téléphone de la réceptionniste ... d'une école de jiu-jitsu. Il a été poursuivi par six sportifs en kimono. Mais il a tout de même réussi à s'échapper.

(GRACIE BARRA NIG VIA STORYFUL)

13h35 : Le président de la République, Emmanuel Macron, s'est exprimé de nouveau sur la polémique autour de ses propos sur "le bordel" qu'il reproche à certains manifestants de GM&S. Aujourd'hui, lors de questions-réponses à l'événement Les 24 heures du bâtiment, à Paris. Emmanuel Macron a regretté que "les gens" s'intéressent aux "péripéties", plutôt qu'à "la vie du pays". "Je dois confesser qu'on a plus parlé de péripéties sur ce déplacement que du fond", a regretté le président.




(LUDOVIC MARIN / AFP)

13h19 : Voici les trois contenus qui vous intéressent le plus sur notre site ce midi :

• Notre article sur plusieurs scandales de tricherie dans les jeux télévisés, "d'Intervilles" à "Pékin Express".

• Notre reportage auprès de Catalans s'opposant à l'indépendance de leur région. Ils racontent leur peur de représailles.

• Notre article sur la mort de deux frères, âgés de 26 et 28 ans, visés par des tirs dans le quartier de la Grande Borne à Grigny (Essonne), hier.



13h13 : Au Royaume-Uni, plusieurs élus conservateurs réclament le départ de la Première ministre britannique, Theresa May. Un groupe d'une trentaine de députés s'est constitué au sein du Parti conservateur, pour demander l'élection d'un nouveau dirigeant à la tête des Tories. "Il n'est plus possible de continuer ainsi", a réagi le député Grant Shapps auprès de la radio BBC 4. Ces commentaires interviennent deux jours après le discours très difficile de Theresa May, en clôture du congrès du Parti conservateur à Manchester (Royaume-Uni).

13h06 : Brut a interrogé Stéphane Horel, journaliste indépendante, sur les récentes révélations du Monde autour des "Monsanto Papers". Le quotidien a dévoilé les pratiques secrètes de "ghost-writing", ou "écriture fantôme", du géant américain de l'agrochimie. Des équipes de Monsanto ont diffusé leurs propres écrits sur le glyphosate dans des revues scientifiques ou médias généralistes, sous les noms de scientifiques reconnus, rémunérés par la société pour leurs signatures. La plupart de ces études concluaient à l'absence de risques liés au glyphosate. Stéphane Horel vous détaille cette stratégie dans cette vidéo :




(BRUT / FRANCEINFO)

12h54 : La Cour constitutionnelle a suspendu hier la session du Parlement catalan prévue lundi, au cours de laquelle une déclaration unilatérale d'indépendance était envisagée. Carles Puigdemont devait s'y exprimer. Les parlementaires catalans se réuniront cependant bien lundi, malgré cet ordre de suspension. Suivez l'évolution de la situation sur place dans notre direct.

12h49 : Le président séparatiste de la région catalane, Carles Puigdemont, repousse à mardi son intervention devant le Parlement régional.

12h46 : Deux ans après avoir proposé l'idée, la mairie de Roubaix (Nord) annonce le lancement du dispositif "maisons à un euro" en 2018. L'idée ? "Vendre des maisons à un euro à réhabiliter pour lutter contre les problématiques d'adéquation entre logements vacants et demandes de logements", explique la mairie de cette ville de 95 000 habitants dans un communiqué. Dix-huit biens seront vendus pour un euro symbolique dans un premier temps, pour lutter contre les logements fantômes. Le projet, "unique en France" selon la mairie de Roubaix, s'inspire d'une opération menée à Liverpool (Royaume-Uni). Plus d'informations avec cet article de France 3 Hauts-de-France.

12h34 : Bonjour @Anonyme, un séisme de magnitude 6 s'est produit aujourd'hui au large de Fukushima, dans le nord-est du Japon, selon l'institut américain USGS. Il n'y a pas de risque de tsunami, a annoncé l'Agence japonaise de météo. Le séisme a eu lieu peu avant 17 heures, heure locale, à quelque 255 kilomètres de la ville côtière d'Ishinomaki. Nous vous tiendrons informés dès que nous aurons davantage d'informations.

12h34 : Tremblement de terre au Japon?

12h32 : Nous en parlions tout à l'heure : Raquel Garrido est revenue sur les révélations du Canard enchaîné, concernant des cotisations non payées. Et la porte-parole de La France insoumise a choisi un canal étonnant pour le faire : la story Snapchat du blogueur people Jeremstar, chroniqueur comme elle de l'émission "Les terriens du dimanche". Pour entendre ses explications ou vous faire une idée sur ce mode de communication, voici l'intégralité de la séquence en vidéo.

(SNAPCHAT / FRANCEINFO)

12h24 : Bonjour @anonyme, en effet, le propriétaire d'une maison de Servian, près de Béziers (Hérault), a tué un cambrioleur qui s'était introduit dans sa maison hier soir. Deux hommes armés sont entrés dans sa maison, le menaçant ainsi que sa famille. Le propriétaire s'est alors saisi d'une arme et a tiré sur l'un des cambrioleurs. Le deuxième est en fuite, selon les informations de France 3. Voici cet article de France 3 Occitanie pour plus d'informations.

12h24 : Le propriétaire d'un domaine de Servian, au nord-est de Béziers (Hérault) aurait tué jeudi soir un cambrioleur après que lui et sa femme aient été molestés. Pouvez-vous nous en dire plus?

12h23 : La cité de la Grande Borne à Grigny (Essonne) a été le théâtre d'une fusillade qui a fait deux morts et de violents affrontements entre bandes rivales hier. Les habitants ne cachent pas leur lassitude face à une violence et une tension qui persistent dans la cité, sur fond de trafic de drogue. La mairie, elle, veut croire en l'efficacité des mesures prises pour le quartier ces dernières années. Franceinfo est allé à leur rencontre.


Deux frères de 26 et 28 ans ont été victimes de tirs jeudi 5 octobre dans le quartier de la Peupleraie de la Grande Borne, entre Grigny et Viry-Châtillon (Essonne).

(MAXPPP)

12h07 : "Je ne peux pas regretter." Dans un entretien accordé à Télérama, Christine Angot revient sur sa violente altercation avec Sandrine Rousseau dans l'émission "On n'est pas couché", au sujet des agressions sexuelles. "Personnellement, j'en ai assez qu'on demande aux femmes de revendiquer la souffrance", défend la chroniqueuse, qui explique qu'aider les victimes d'agressions sexuelles "n'est pas assez". "Il faut les sauver", poursuit-elle. Plus d'informations dans notre article.

L\'écrivaine Christine Angot, le 18 mai 2017 à Cannes (Alpes-Maritimes).

(MAXPPP)