Cet article date de plus d'un an.

Syrie : des frappes américaines ciblant des groupes pro-iraniens font 19 morts

Washington a dit avoir procédé aux frappes après l'attaque d'un drone "d'origine iranienne" contre une base de la coalition internationale, dirigée par les Etats-Unis.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Un véhicule de l'armée américaine patrouille près de la ville de Tal Hamis, en Syrie, le 26 janvier 2023. (DELIL SOULEIMAN / AFP)

Des frappes aériennes américaines ciblant des groupes pro-iraniens en Syrie ont fait 19 morts, a rapporté samedi 26 mars l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Washington a dit avoir procédé aux frappes, dans la nuit de jeudi à vendredi, après l'attaque jeudi d'un drone "d'origine iranienne" contre une base de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis près de Hassaké, dans le nord-est de la Syrie, qui a causé la mort d'un sous-traitant américain. Un autre sous-traitant ainsi que cinq militaires ont été blessés.

La Syrie dénonce des "mensonges américains"

Le secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, a déclaré avoir ordonné, sur instruction du président Joe Biden, des "frappes aériennes de précision (...) contre des installations utilisées par des groupes affiliés au corps des Gardiens de la Révolution", l'armée idéologique de la République islamique d'Iran. Joe Biden a ajouté que les Etats-Unis "ne [cherchaient] pas le conflit avec l'Iran, mais [étaient] prêts à agir avec force pour protéger leur peuple".

Dans un communiqué samedi, le ministère des Affaires étrangères syrien a dénoncé "les mensonges américains au sujet des sites visés". Pour Damas, il s'agit d'une "tentative vaine de justifier un acte d'agression et une violation flagrante de la souveraineté de la Syrie", a-t-il ajouté.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.