VIDEO. Offensive turque en Syrie : "Il faut diminuer de façon drastique les fonds qui sont versés par l'Europe à la Turquie", affirme François-Xavier Bellamy

Pour l'eurodéputé Les Républicains, il faut notamment cibler l'instrument d'aide de préadhésion, qui accompagne les pays candidats à l'adhésion à l'Union européenne.

FRANCE INTER / RADIO FRANCE

François-Xavier Bellamy, eurodéputé Les Républicains, a estimé jeudi 17 octobre sur France Inter qu'il fallait "des sanctions européennes contre la Turquie" en raison de l'offensive lancée en Syrie contre les Kurdes.

"Il faut bien sûr des sanctions européennes contre la Turquie. Il faut diminuer de façon drastique, peut-être supprimer, les fonds qui sont versés aujourd'hui par l'Union européenne à la Turquie", a proposé François-Xavier Bellamy, ciblant l'instrument d'aide de préadhésion (IAP), le principal mécanisme financier par lequel l'aide de l'UE est acheminée aux pays candidats à l'adhésion à l'Union européenne, ainsi qu’aux candidats potentiels.

"Nous devons continuer de garder avec la Turquie des relations (...) mais nous devons absolument mettre fin à ces fonds de préadhésion qui sont évidemment scandaleux, notamment dans le contexte que nous connaissons aujourd'hui", a déclaré l'eurodéputé LR.

Des regrets "d'impuissance"

François-Xavier Bellamy est par ailleurs favorable à une suspension de l'adhésion de la Turquie à l'Otan. Dans ce contexte, l'Europe "doit pouvoir constituer un lieu pour équilibrer les relations entre les grands blocs du monde", a-t-il ajouté, regrettant "l'impuissance dans laquelle nous sommes aujourd'hui".

La Turquie ne peut plus être notre alliée militaire dans les mêmes conditions qu'elle l'était auparavant, lorsqu'on voit qu'elle déstabilise à ce point la région.

François-Xavier Bellamy

La création d'une armée européenne serait en revanche "une fausse bonne idée", selon lui. "Une armée européenne, c'est l'idée d'avoir un commandement unique et centralisé, ce qui pose un problème démocratique majeur : l'Union européenne n'est pas un État", a souligné François-Xavier Bellamy.

En revanche, l'eurodéputé s'est dit favorable à la mise en place d'une "fonds européen de défense" qui serait "une manière pour les Européens d'investir dans l'industrie de défense, de façon stratégique, pour pouvoir avoir enfin une véritable autonomie".

François-Xavier Bellamy, eurodéputé Les Républicains, était l\'invité de France Inter jeudi 17 octobre 2019.
François-Xavier Bellamy, eurodéputé Les Républicains, était l'invité de France Inter jeudi 17 octobre 2019. (FRANCE INTER / RADIO FRANCE)