Syrie : la Turquie a accepté de stopper l'offensive militaire

Après des négociations avec les États-Unis, la Turquie fait une pause dans son opération militaire dans le nord de la Syrie. Les forces kurdes ont cinq jours pour évacuer la zone.

FRANCE 2

Après une opération militaire de plusieurs jours dans le nord de la Syrie, la Turquie a accepté de faire une pause jeudi 17 octobre. Les forces kurdes ont ainsi cinq jours de répit pour quitter la zone dite "de sécurité" que veut créer la Turquie. L'accord de cessez-le-feu est le fruit de longues négociations entre la Turquie et les États-Unis.

"Aboutissement incroyable"

Donald Trump, le président américain, a déclaré : "Je suis très heureux d'annoncer un immense succès en Turquie. C'est un aboutissement incroyable". Près d'un millier de réfugiés kurdes avaient déjà fui vers l'Irak. Beaucoup se réjouissent de cet accord : "Je suis très heureux du cessez-le-feu, j'espère que l'on pourra rentrer au pays", espère un homme. Le président turc Erdogan rencontrera le président russe Poutine mardi 22 octobre. En attendant, la police russe profite du départ des Américains pour patrouiller dans la région.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des soldats de la coalition turque à proximité de Manbij, dans le nord est de la Syrie, le 14 octobre 2019. 
Des soldats de la coalition turque à proximité de Manbij, dans le nord est de la Syrie, le 14 octobre 2019.  (ZEIN AL RIFAI / AFP)