Cet article date de plus de cinq ans.

Syrie : l’ambassadeur de Russie en France espère "des élections, dans un an"

Invité de France Info ce jeudi, l’ambassadeur de Russie en France, Alexandre Orlov espère "dans un an des élections en Syrie, libres et sous contrôle international, quand on en aura fini avec l'Etat islamique". Il assure que les frappes russes ont détruit "des installations de l'Etat islamique et d'organisations terroristes qui sont officiellement reconnues en tant que telles."
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Invité à préciser les intentions de Moscou en Syrie, l'ambassadeur de Russie en France a déclaré espérer "une transition démocratique" à Damas. L'après-Daech passe, selon Alexandre Orlov, par "des réformes, un dialogue avec l'opposition et des élections".

"J’espère que dans un an, quand on en aura fini avec l’Etat islamique, on pourra organiser des élections libres et sous contrôle international, pour qu’il n’y ait pas de doutes sur l’interprétation des résultats."

Alexandre Orlov a par ailleurs précisé les objectifs des premières frappes aériennes russes menées mercredi en Syrie, "contre des installations de l'Etat islamique et d'organisations terroristes qui sont officiellement reconnues en tant que telles." 

"Nous avons dit officiellement que nous sommes venus en Syrie pour apporter une aide aérienne à l'organisation régulière à l'armée régulière syrienne qui se bat contre l'Etat islamique. Il n'y a pas d'autre objectif pour notre présence militaire en Syrie."

Invité de France Info ce jeudi, l’ambassadeur de Russie en France, Alexandre Orlov
--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

L'opposition au régime du président Bachar Al-Assad fait-elle partie des cibles ? Le diplomate s'en défend et ajoute qu'il s'attendait un peu aux doutes exprimés par la France et les Etats-Unis parce que l'intervention russe "brouille les cartes de certains" . Et Alexandre Orlov propose aux pays concernés de rejoindre un centre d'information et de coordination qui se met en place à Bagdad".  

"Si des pays comme les Etats-Unis et la France sont prêts à coordonner leurs efforts militaires en Syrie, nous sommes prêts à aller très loin dans cette coordination. On peut aller jusqu'à répartir des cibles."

Jeudi midi, l'armée russe a confirmé de nouvelles frappes nocturnes en Syrie sur quatre positions du groupe Daech dans les provinces d'Idleb, Hama et Homs.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.