Syrie : la résolution 2042 sur l'envoi d'observateurs

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

*"Réaffirmant son soutien à l'Envoyé
spécial conjoint de l'Organisation des Nations unies et de la Ligue des États
aarabes, Kofi Annan, et au travail qu'il accomplit (...)

Réaffirmant son ferme attachement à la souveraineté, à

l'indépendance, à l'unité et à l'intégrité territoriale de la

Syrie, ainsi qu'aux buts et aux principes énoncés dans la

Charte. *

*Condamnant les violations généralisées des
droits de

l'homme commises par les autorités syriennes et les violations

des droits de l'homme commises par les groupes armés, rappelant

que les auteurs de ces actes devront en rendre compte, et

déplorant vivement la mort de milliers de personnes dans le

pays.*

*Notant que le gouvernement syrien s'est engagé
le 25 mars

2012 à appliquer la proposition en six points de l'Envoyé

spécial conjoint (...) et à honorer d'urgence et de manière

visible, comme il est convenu de le faire dans la communication

qu'il a adressée à l'Envoyé le 1er avril 2012, les engagements

qu'il a pris *

a) de mettre fin aux mouvements de troupes en direction d'agglomérations,

b) de cesser d'utiliser des armes lourdes dans des agglomérations, et

* c) de
commencer à retirer les troupes concentrées dans les agglomérations et aux alentours, et de s'acquitter intégralement de ces engagements d'ici au 10 avril 2012 au plus tard, et notant aussi que l'opposition syrienne s'est engagée à respecter la cessation de

la violence, à condition que le gouvernement fasse de même,*

*Notant que l'Envoyé a jugé que, depuis le 12
avril 2012,

les parties semblaient respecter un cessez-le-feu et que le

gouvernement syrien avait commencé à honorer ses engagements, et

s'associant à l'appel lancé à l'Envoyé pour demander au

gouvernement syrien d'honorer immédiatement et de manière

visible tous les éléments de la proposition en six points de

l'Envoyé, afin que toutes les parties cessent durablement de

recourir à la violence armée, sous toutes ses formes,

    

 - 1. Réaffirme qu'il souscrit pleinement à tous les éléments

de la proposition en six points de l'Envoyé (...) qui vise à

mettre fin immédiatement à toute violence et à toute violation

des droits de l'homme, à garantir l'accès des organismes

humanitaires et à faciliter une transition politique dirigée par

les Syriens devant mener à l'instauration d'un régime politique

démocratique et pluraliste, fondé sur l'égalité des citoyens

quelles que soient leur appartenance politique ou ethnique ou

leurs convictions, à la faveur notamment de l'ouverture d'un

dialogue politique général entre le gouvernement syrien et

l'ensemble des forces d'opposition syriennes, et demande que

tous les volets de la proposition en six points de l'Envoyé

soient intégralement appliqués, immédiatement et de toute

urgence;

    

  • 2 Demande au gouvernement syrien d'honorer de manière

    visible et dans leur intégralité (...) les engagements qu'il a

    pris a) de mettre fin aux mouvements de troupes en direction

    d'agglomérations, b) de cesser d'utiliser des armes lourdes dans

    des agglomérations et c) de commencer à retirer les troupes

    concentrées dans des agglomérations et aux alentours;

        

    1. Souligne qu'il importe à l'Envoyé que toutes les forces

    gouvernementales syriennes se retirent des agglomérations où

    elles se trouvent, avec leurs armes lourdes, et retournent dans

    leurs casernes, afin de faciliter la cessation durable de la

    violence;

        

    1. Demande à toutes les parties syriennes, y compris

    l'opposition, de mettre fin immédiatement à la violence armée

    sous toutes ses formes;

        

    1. Entend, sous réserve que toutes les parties cessent

    durablement de se livrer à la violence armée sous toutes ses

    formes, mettre en place immédiatement (...) une mission des

    Nations unies en Syrie chargée de vérifier que toutes les

    parties cessent de se livrer à la violence armée sous toutes ses

    formes et que les points correspondants de la proposition de

    l'Envoyé sont appliqués (...)

        

    1. Demande que le gouvernement syrien veille au bon

    fonctionnement de la mission, notamment de la mission

    préparatoire, en facilitant le déploiement rapide et sans

    entrave de son personnel et des moyens nécessaires à l'exécution

    de son mandat, en assurant immédiatement la liberté de

    circulation et d'accès totale et sans entrave nécessaire à

    l'exécution de son mandat, en autorisant des communications sans

    entrave et en lui garantissant la liberté de communiquer de

    manière confidentielle avec des personnes dans toute la Syrie,

    sans que ceux qui auront des contacts avec la mission ne fassent

    l'objet de représailles;

        

    1. Décide d'autoriser la mise en place d'une mission

    préparatoire comprenant jusqu'à 30 observateurs militaires non

    armés qui assureront la liaison avec les parties et commenceront

    à rendre compte des progrès accomplis sur la voie de la

    cessation de la violence armée sous toutes ses formes par toutes

    les parties, en attendant le déploiement de la mission visée au

    paragraphe 5 (...)

        

    1. Demande que les parties garantissent la sécurité de la

    mission préparatoire, sans préjudice de sa liberté de

    circulation et d'accès, et souligne que la responsabilité à cet

    égard incombe au premier chef aux autorités syriennes;

        

    1. Prie le secrétaire général de lui signaler immédiatement

    tout acte de quelque partie que ce soit qui ferait obstacle au

    bon fonctionnement de la mission préparatoire;

        

     - 10 (*). Demande à nouveau aux autorités syriennes de donner

    immédiatement au personnel des organisations humanitaires un

    accès libre et sans entrave à toutes les populations qui ont

    besoin d'assistance, conformément au droit international et aux

    principes directeurs de l'assistance humanitaire, et appelle

    toutes les parties en Syrie, en particulier les autorités

    syriennes, à coopérer pleinement avec l'Onu et les organisations

    humanitaires concernées pour faciliter la fourniture de l'aide

    humanitaire;*

        

     - 11. Prie le secrétaire général de lui faire rapport sur

    l'application de la présente résolution d'ici au 19 avril 2012;

        

    1. Exprime son intention d'évaluer l'état d'avancement de

    l'application de la présente résolution et d'envisager de

    nouvelles mesures, si nécessaire."*

Avec REUTERS