Sommet du G7 : qui va payer la facture ?

Un peu plus de 36 millions d'euros, c'est ce que coûtera le sommet du G7 organisé du 24 au 26 août 2019, à Biarritz (Pyrénées-Atlantique). La porte-parole du gouvernement affirme que c'est nettement moins que pour les précédents sommets. 

FRANCE 2

À trois jours du sommet du G7 mercredi 21 août, c'est la promesse du gouvernement : le sommet de cette année sera vertueux, aux coûts réduits, soit 36,4 millions d'euros. "Nous avons souhaité, avec toujours le même souci de préservation des données publiques, que les coûts de ce G7 soient inférieurs à ce que l'on rencontre habituellement dans les sommets internationaux", a déclaré Sibeth Ndiaye, porte-parole du gouvernement.

Un appel aux mécénats

36,4 millions payés par l'État, ce n'est pas forcément la facture définitive, mais le budget prévisionnel décidé il y a plusieurs mois déjà. Il a été calculé sur la base du coût du sommet du G8 de Deauville (Calvados) de 2011 : 31,3 millions, plus l'inflation. Problème cette année, les délégations seront plus nombreuses. Alors pour ne pas dépasser le budget, les organisateurs ont fait appel aux mécénats de dizaines d'entreprises.

Le JT
Les autres sujets du JT
La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye lors d\'une conférence de presse à la sortie du conseil des ministres, à l\'Elysée, à Paris, le 30 avril 2019.
La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye lors d'une conférence de presse à la sortie du conseil des ministres, à l'Elysée, à Paris, le 30 avril 2019. (LUDOVIC MARIN / AFP)