G7 : quarante ans de réunions entre puissants

Le G7 regroupe les sept chefs d'État et de gouvernement des principales puissances mondiales. Un club très fermé qui se rassemble chaque année dans un pays autour d'une thématique.

France 3

Novembre 1975, quelques mois après le choc pétrolier, les dirigeants des six pays les plus riches de la planète se retrouvent à Rambouillet (Yvelines) à l'initiative Valéry Giscard d'Estaing. Le Canada fait son entrée l'année suivante lors d'un rendez-vous pour échanger sur les grands défis du monde. L'économie, la paix, le climat... les thèmes évoluent avec le temps. En 1998, le G7 devient officiellement le G8 ; la Russie rejoint le groupe, mais en elle en est exclue après l'annexion de la Crimée en 2014.

40% du PIB mondial

Depuis, les pays sont de nouveau sept dans le cercle : l'Allemagne, le Canada, les États-Unis, la France, l'Italie, le Japon et le Royaume-Uni. Dès les années 2000, ces rencontres sont de plus en plus contestées, comme à Gènes (Italie) en 2001. Les membres du G7 représentent environ 40% du PIB et seulement 10% de la population. Cette année, la lutte contre les inégalités sera l'un des principaux thèmes abordés à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques). 

Le JT
Les autres sujets du JT
Photo de famille des chefs d\'Etat ou de gouvernement avant la clôture de la conférence des six pays les plus industrialisés, le 17 novembre 1975 au château de Rambouillet (Yvelines). De g. à dr. : Aldo Moro (Italie), Helmut Schmidt (RFA), Gerald Ford (Etats-Unis), Valery Giscard d\'Estaing (France), Harold Wilson (Royaume-Uni) et Takeo Miki (Japon).
Photo de famille des chefs d'Etat ou de gouvernement avant la clôture de la conférence des six pays les plus industrialisés, le 17 novembre 1975 au château de Rambouillet (Yvelines). De g. à dr. : Aldo Moro (Italie), Helmut Schmidt (RFA), Gerald Ford (Etats-Unis), Valery Giscard d'Estaing (France), Harold Wilson (Royaume-Uni) et Takeo Miki (Japon). (AFP)