Cet article date de plus de neuf ans.

Scènes de liesse en Palestine après la victoire d'un Gazaoui à Arab Idol

Des centaines de Palestiniens sont descendus dans les rues samedi soir pour acclamer Mohammad Assaf. Le chanteur gazaoui a remporté le très populaire télé-crochet du monde arabe, Arab Idol. Pendant une partie de la nuit, les territoires palestiniens ont crié leur fierté.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Reuters)

A l'annonce de la victoire de Mohammad Assaf, des dizaines de
milliers de Palestiniens ont quitté leurs écrans de télévision pour descendre crier leur joie dans les rues. Depuis, à Gaza, en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, ils fêtent la
victoire du jeune homme au show télévisé de chant panarabe "Arab Idol". A
Jérusalem-Est, occupé et annexé par Israël, les bruits de klaxons ont retenti
toute la nuit. 

Une fierté qui rallie les Palestiniens

En plus de rassembler le peuple, cette nouvelle symbolise le chemin vers la paix. Les jeunes issus des camps de refugiés
Palestiniens, dont Assaf fait partie, attendaient cela avec impatience.

"Assaf a relevé la tête de Gaza et de la
Palestine" (Diana, 14 ans)

C'est une première pour un Palestinien. Lors de la finale de l'émission
de la chaîne MBC, il était opposé en finale à une Syrienne et à un Egyptien. Doté
d'une voix exceptionnelle, le jeune homme de 23 ans a conclu sa prestation en
interprétant une célèbre chanson patriotique, "Alli al kouffia" (Brandis
le keffieh). Le foulard traditionnel est un symbole de la culture palestinienne.

Félicitations du président

Si le Hamas, mouvement islamiste, n'a pas témoigné un grand enthousiasme, l'Autorité palestinienne a clairement exprimé son appui moral. Le président palestinien Mahmoud Abbas a même été jusqu'à téléphoner au jeune homme pour l'encourager.

Un choix engagé ?

"Voter pour Assaf est une sorte de bataille remportée
par notre peuple (...), il y a beaucoup de formes de résistance.
" Pour ce policier
du Hamas, le choix du jury peut être perçu comme une forme de résistance, en
soutien à la Palestine.

Des contestations modérées

Des heurts entre jeunes Palestiniens et policiers israéliens
sont subvenues, alors que les forces de l'ordre procédaient à des arrestations.
Au même moment, un porte-parole de l'armée israélienne félicitait Mohammad Assaf
sur son compte Twitter.

Samedi, l'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens a
annoncé qu'elle nommait Mohammad Assaf comme son premier ambassadeur pour la
jeunesse dans la région.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.