VIDEO. L'opposant russe Boris Nemtsov assassiné devant le Kremlin

Figure de l'opposition anti-Poutine, il a été tué vendredi soir de 4 balles tirées depuis une voiture, à 100 mètres de la présidence russe. 

FRANCE 2

L'opposant russe Boris Nemtsov, ancien vice-Premier ministre de Boris Eltsine et critique virulent aussi bien de Vladimir Poutine que de l'implication de Moscou dans le conflit ukrainien, a été tué vendredi 27 février au soir dans le centre de Moscou, à quelques mètres du Kremlin. L'opposant, qui était âgé de 55 ans, a été atteint de quatre balles dans le dos et son assassin, qui se trouvait à bord d'une voiture blanche, est parvenu à prendre la fuite, selon le ministère de l'Intérieur.

Menacé par les ultra-nationalistes

Boris Nemtsov est, de loin, l'opposant le plus en vue assassiné depuis l'arrivée au pouvoir de Vladimir Poutine, il y a 15 ans. Le président, qui s'est empressé de condamner ce meurtre, a annoncé qu'il superviserait lui-même l'enquête et a évoqué la piste d'un "contrat" ou d'une "provocation". Boris Nemtsov devait participer dimanche à Moscou à une grande manifestation de l'opposition.

Les détracteurs du chef de l'Etat font l'objet de vives pressions depuis le début de son troisième mandat. Plusieurs ont arrêtés après le vaste mouvement de protestation organisé il y a trois ans et d'autres ont choisi l'exil. Mais Boris Nemtsov comptait également d'autres ennemis. Quinze jours avant sa mort, il avait porté plainte après avoir reçu des menaces de la part de groupes ultra-nationalistes.

Une photo de Boris Nemtsov et des fleurs déposés sur le lieu où l\'opposant russe a été tué de quatre balles, à 100 mètres du Kremlin, le 27 février 2015 à Moscou (Russie).
Une photo de Boris Nemtsov et des fleurs déposés sur le lieu où l'opposant russe a été tué de quatre balles, à 100 mètres du Kremlin, le 27 février 2015 à Moscou (Russie). (SERGEI KARPUKHIN / REUTERS)