Russie : un transfert médical impossible pour Alexeï Navalny

Alexeï Navalny ne pourra pas être transporté à l’étranger, son état est jugé instable par ses médecins. L’opposant russe est en réanimation en Sibérie, depuis jedui 20 août, à la suite d’un malaise dans un avion.

France 2

Alexeï Navalny ne sera pas transféré à l’étranger. Le principal opposant à Vladimir Poutine est toujours en réanimation dans cet hôpital d’Omsk (Russie) vendredi 21 août. Et selon son médecin, son état est trop instable pour quitter le pays. Un refus de transfert qui menace sa vie pour son porte-parole. Pourtant, plusieurs pays étaient prêts à l’accueillir comme l’Allemagne. Un avion médicalisé a même été envoyé cette nuit. "Nous lui fournirons toute l’aide médicale nécessaire mais ce qui est particulièrement important c’est de connaître la vérité sur ce qu’il s’est passé", a indiqué la chancelière Angela Merkel jeudi.

Une enquête ouverte

L’activiste était à bord d’un avion, il retournait à Moscou. Après quelques minutes de vol, l’appareil est dérouté en urgence vers Omsk. À bord, on l’entend souffrir, hurler de douleur sur une vidéo. Selon ses proches, l’homme aurait été empoisonné via une boisson chaude, juste avant le décollage. La police russe a ouvert une enquête pour découvrir les circonstances de cet empoisonnement présumé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Alexeï Navalny participe à une manifestation de soutien aux prisonniers politiques à Moscou (Russie), le 29 septembre 2019.
Alexeï Navalny participe à une manifestation de soutien aux prisonniers politiques à Moscou (Russie), le 29 septembre 2019. (SEFA KARACAN / ANADOLU AGENCY/ AFP)