Russie : le pays produit ses propres camemberts localement

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Russie : le pays produit ses propres camemberts localement
France 3
Article rédigé par
L. Lacroix, P. Acheré, T. Tarassenkova, A. Frants, A. Koun - France 3
France Télévisions

Les Russes raffolent du camembert, mais ils n'achètent pas ce fromage de fabrication française. Ils le produisent eux-mêmes, localement, depuis l'instauration d'un embargo qui interdit l'importation des produits laitiers européens. 

Dans les supermarchés russes, le camembert est souvent écrit avec une faute d'orthographe ; on peut en effet lire "camambert" sur certains emballages. Ce fromage, qui tient une bonne place dans les rayons, est parfois produit non pas en France, mais en Russie. Et il y a une bonne raison à cela : depuis 2014, un embargo interdit l'importation des produits laitiers venant d'Europe. 

Des subventions de l'État russe

Alors, comment la Russie a-t-elle créé de toutes pièces une filière pour produire des fromages à la française ? À Belgorod, dans le sud-ouest du pays, se trouve une ferme dans laquelle tout est fait pour améliorer la productivité. La nourriture de chaque vache est déterminée par un programme informatique. De plus, l'État russe subventionne lui-même des compléments alimentaires. Mais pas seulement. "Ces subventions nous permettent d'acheter des semences de qualité, des meilleurs taureaux du monde et d'avoir une meilleure progéniture, en bonne santé. On espère augmenter la productivité", explique Victor Volkov, responsable de l'élevage. Surtout, les vaches sont plus nombreuses : un millier, soit plus que dans n'importe quelle exploitation française. 

Le lait est ensuite transformé dans une fromagerie industrielle de Tomarovka. L'État lui a également donné un coup de pouce. Des spécialistes sont venus gratuitement pour optimiser le processus de fabrication. Et pour satisfaire le goût des clients russes, l'entreprise s'est éloignée de la recette traditionnelle : il serait ainsi plus ferme et plastique que le camembert français, plus fondant. Toutefois, une bonne part du marché du camembert en Russie est détenue par des industriels bien français. Pour contourner l'embargo, ces marques se sont elles aussi mises à produire localement. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Russie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.