Moscou : mobilisation inédite contre le pouvoir, 1 400 personnes interpellées

Près de 1 400 personnes ont été arrêtées à Moscou (Russie) samedi 27 juillet. Tous étaient venus manifester contre les conditions d'organisation des prochaines élections locales.

France 2

Des arrestations musclées et des charges policières. Samedi 27 juillet, près de 1 400 manifestants ont été arrêtés par les forces de l'ordre à Moscou, en Russie. Plusieurs personnes ont été blessées. Si la mobilisation avait été interdite, plus de 3 000 individus sont descendus dans la rue. Ils réclament tous d'avoir le droit de choisir leur candidat pour les prochaines élections locales en septembre. En Russie, la mobilisation est inédite depuis la réélection de Vladimir Poutine en 2012.

L'UE dénonce un recours disproportionné à la force

Mi-juillet, des candidats ont été interdits de scrutin par la commission électorale. Raison officielle : des irrégularités dans la manière dont ils ont recueilli leurs parrainages. Il ne s'agit que d'élections locales, mais pas question pour le pouvoir de laisser la protestation prendre de l'ampleur. Face à la réponse des autorités, l'Union européenne dénonce un recours disproportionné à la force.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers anti-émeute arrêtent des manifestants, à Moscou, le 27 juillet 2019, lors d\'un rassemblement non-autorisé demandant aux candidats indépendants et à l\'opposition de se présenter aux élections locales de septembre.
Des policiers anti-émeute arrêtent des manifestants, à Moscou, le 27 juillet 2019, lors d'un rassemblement non-autorisé demandant aux candidats indépendants et à l'opposition de se présenter aux élections locales de septembre. (MAXIM ZMEYEV / AFP)