VIDEO. Khodorkovski veut se consacrer à la libération des prisonniers politiques

Face à la presse, dimanche à Berlin (Allemagne), ex-magnat du pétrole a déclaré qu'on ne lui avait pas laissé "le choix" de rester en Russie lors de sa libération.

STEPHANIE DEJARS - FRANCE 3 et FRANCE 2

Mikhaïl Khodorkovski a fait ses premières déclarations à la presse dimanche 22 décembre à Berlin. L'ex-milliardaire russe est arrivé en Allemagne la veille, retrouvant sur place sa mère et son père. Sa conférence de presse lui a permis de dévoiler ses intentions pour le futur et d'en savoir un peu plus sur les conditions de sa grâce.

L'ex-magnat du pétrole et opposant de Vladimir Poutine a raconté sa libération: "Quant on m'a réveillé à 2H00 du matin, on m'a dit que j'allais à la maison". Face à la presse, il a déclaré qu'on ne lui avait pas laissé "le choix" de rester en Russie lors de sa libération. Il a par ailleurs ajouté qu'il allait se consacrer désormais à la défense des prisonniers politiques dans son pays.

Mikhaïl Khodorkovski s'est aussi prononcé contre le boycott des JO d'hiver de Sotchi. "C'est une fête du sport, une fête pour des millions de gens et, probablement, il ne faut pas la gâcher", a-t-il déclaré.

Mikhail Khodorkovsky devant la presse à Berlin le 22 décembre 2013 
Mikhail Khodorkovsky devant la presse à Berlin le 22 décembre 2013  (REUTERS )