Les "Loups de la nuit", des bikers russes proches de Poutine, célèbrent jusqu'à Berlin la victoire de l'Armée rouge en 1945

Tous les ans, le 9 mai, ce gang de motards proches du Kremlin se retrouve pour fêter avec ferveur la victoire de 1945 sur le nazisme et fleurir les tombes des soldats soviétiques morts pendant la guerre.

Alexander Zaldostanov, le chef des \"Loups de la nuit\", le 28 avril 2018.
Alexander Zaldostanov, le chef des "Loups de la nuit", le 28 avril 2018. (MAXIM SHIPENKOV / EPA)

À Moscou, la victoire sur l’Allemagne nazie se fête le jeudi 9 mai, en raison du décalage horaire au moment de la signature de la capitulation allemande en 1945. La "grande guerre patriotique", comme on nomme en Russie le second conflit mondial, a fait près de 30 millions de morts militaires et civiles. Une organisation de motards russes s'implique à sa façon dans les commémorations : Notchnye Volki (les Loups de la nuit), très proches de Vladimir Poutine.

Chaque année, des centaines d’entre eux s’en vont fleurir, dans tout le pays et même au-delà, les tombes des soldats soviétiques morts durant la Seconde Guerre mondiale. Certains roulent même jusqu'à Berlin pour célébrer la victoire de l'Armée rouge sur les nazis.

Nationalisme façon Mad Max

La tanière des Loups de la nuit, au nord-ouest de Moscou, est une atmosphère à mi-chemin entre un concert rock et une exposition permanente et gratuite, où des véhicules géants en fer forgé, à deux ou quatre roues, semblent tout droit sortis de la trilogie des Mad Max. Pourtant, bien loin des clichés de ces bikers en cuir et barbe noirs, Ivan, tee-shirt et jeans assortis, accueille les visiteurs en insistant simplement sur l’importance pour les motards russes de fêter avec ferveur la victoire de 1945 sur le nazisme.

C’est notre devoir de nous souvenir de ce que nos ancêtres ont fait, eux qui ont lutté pour la Russie et perdu leurs vies.Ivanà franceinfo

À proximité d’une moto chopper avec son guidon à trois mètres de hauteur, "Karabas", un mécano à la barbe tressée, s’active dans le moteur d’un vieux camion près à défiler et qui porte encore la structure des orgues de Staline, les fameux lance-roquettes Katusha. Pour Karabas, parader à Moscou ou traverser l’Europe à moto jusqu’à Berlin, c’est la même philosophie.

Tous les bikers de Russie, des Pays Baltes, d’Allemagne, de France communiquent ! Nous n’avons pas de frontières, pas de préjugés. Nous sommes liés par les mêmes choses. Nous sommes liés par la route. Nous sommes liés par nos âmes. Nous sommes liés par les motos.Karabasà franceinfo

Mais au-delà de cette ode à la liberté, les bikers russes, officiellement très proches de Vladimir Poutine et défenseurs des traditions, sont soupçonnés d’avoir combattus dans le Donbass en Ukraine, aux côtés des séparatistes pro-russes. En 2013, leur très médiatique chef, Alexander Zaldostanov, a été décoré de l'ordre de l'Honneur par Poutine, qui a salué son rôle en Crimée. Sur cette question, la réponse d’Ivan fuse : "Vous essayez de me faire parler de politique… Mais moi je ne parle pas de ça…" On n’en saura pas davantage en l’absence du "Chirurgien", le surnom d’Alexander Zaldostanov. Les Loups de la nuit fêteront bientôt leurs 30 ans. En refusant toujours que les femmes, seulement invitées potentielles, puissent un jour en devenir membres.