Cet article date de plus de sept ans.

Le président tchétchène veut recruter un adjoint grâce à la télé-réalité

"Qui est le meilleur ? C'est le dirigeant de la république [tchétchène] Ramzan Kadyrov qui décidera lui-même", précisent les organisateurs.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Le président tchétchène, Ramzan Kadyrov, est à l'affiche d'une émission de télé-réalité russe. (RUSSIA.TV)

L'homme fort de la Tchétchénie Ramzan Kadyrov veut recruter un adjoint grâce à une émission de télé-réalité sur la chaîne publique russe Rossiya, l'une des plus regardées du pays. Dans un communiqué diffusé jeudi 30 juin, la chaîne annonce qu'elle recherche des candidats pour participer à cette émission intitulée "L'Equipe" d'ici le 22 juillet.

"N'importe lequel d'entre vous, homme ou femme, de n'importe quel âge ou statut, aura une chance de devenir la personne qui va promouvoir les idées les plus intéressantes pour ce coin de Russie et travailler aux côtés du dirigeant de la république", lit-on sur le site du projet.

Ramzan Kadyrov présidera le jury

Les candidats affronteront différentes épreuves sur le territoire de la Tchétchénie, comme "gravir des montagnes, descendre vers des lacs, progresser sur des sentiers forestiers" et vivre pleinement l'expérience de l'hospitalité et des traditions tchétchènes, selon l'annonce.

"Qui est le meilleur ? C'est le dirigeant de la république [tchétchène] Ramzan Kadyrov qui décidera lui-même. Il jugera toutes les épreuves avec l'aide l'un jury spécial", précisent les organisateurs.

Le vainqueur obtiendra notamment le poste de chef de l'Agence pour le développement stratégique de la région. Ramzan Kadyrov est accusé par les défenseurs des droits de l'homme et l'opposition de diriger la Tchétchénie, théâtre de deux guerres sans merci menées par la Russie contre les séparatistes, comme son fief personnel, et de recourir aux enlèvements et à la torture.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.