Eurozapping : Theresa May fragilisée, des prisons sans détenu aux Pays-Bas

France 3 fait le tour de l'actualité qui a marqué les chaînes de télévision européenne ce lundi 22 mai.

Voir la vidéo
France 3

Les procès continuent en Turquie. Plus de 200 personnes ont été présentées devant un tribunal construit spécialement à Ankara. Le jugement de 25 généraux a débuté ce lundi. Ils sont soupçonnés d'être les instigateurs du coup d'État manqué de juillet. Une foule en colère les attendait. La peine de mort a été abolie pour pouvoir adhérer à l'UE, mais le président Erdogan n'exclut pas de la rétablir par referendum.

Theresa May bousculée en Grande-Bretagne. À deux semaines des législatives, elle vient de perdre douze points dans les sondages. Elle voulait obliger les retraités à payer leurs soins. Devant le tollé provoqué par ce projet, elle recule. Critiquée par les travaillistes, elle l'est aussi par les conservateurs qui pointent son manque de fermeté.

Des reliques rapprochent catholiques et orthodoxes

Des prisons vides aux Pays-Bas. 500 places dans le centre pénitentiaire de Breda et pas un détenu. Le secret des Pays-Bas : sa politique de réinsertion. De la peinture et de la photo, la prison est devenue un refuge pour les artistes.

Les reliques de Saint Nicolas à Moscou. Elles n'avaient pas quitté l'Italie depuis près d'un millénaire. C'est un accord entre le pape François et le patriarche orthodoxe qui a permis ce voyage. Pour accueillir ce trésor, les Russes sont venus en nombre. Les reliques seront transportées à Saint-Pétersbourg avant de repartir en Italie fin juillet.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Première ministre, Theresa May, le 15 mai 2017 à Oxford (Royaume-Uni).
La Première ministre, Theresa May, le 15 mai 2017 à Oxford (Royaume-Uni). (JUSTIN TALLIS / POOL)