Des avions russes ont bien approché des côtes françaises

Le ministre de la Défense évoque la "présence intempestive" d'avions militaires russes à proximité des côtes françaises et britanniques fin janvier.

Des bombardiers russes lors d\'un exercice militaire à l\'ouest d\'Almaty (Kazakhstan), le 3 octobre 2008.
Des bombardiers russes lors d'un exercice militaire à l'ouest d'Almaty (Kazakhstan), le 3 octobre 2008. (SHAMIL ZHUMATOV / REUTERS)

La "promenade" n'a pas plu aux autorités françaises. Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, ironise, dimanche 8 février, sur la "présence intempestive" d'avions militaires russes à proximité des côtes françaises et britanniques fin janvier, évoquée par Ouest France.

"Ils ne sont pas restés longtemps"

"Ils sont venus se promener pour des raisons que j'ignore à proximité de nos côtes, explique le ministre invité de i-Télé, Europe 1 et Le Monde. Nous leur avons fait savoir que nous les avions vus et qu'il était souhaitable qu'ils se retirent. C'est ce qu'ils ont fait."

Un Rafale français avait décollé de la base aérienne de Creil (Oise) pour intercepter les Russes, assure Ouest France. Interrogé sur l'intervention d'un avion de combat, Jean-Yves Le Drian se contente de répéter : "Nous leur avons fait savoir qu'ils devaient se retirer. Ils ne sont pas restés longtemps."

Des manoeuvres russes de plus en plus fréquentes

Le 29 janvier, l'ambassadeur de Russie au Royaume-Uni avait été convoqué au ministère britannique des Affaires étrangères pour fournir des explications sur les manoeuvres. Les avions russes n'étaient pas entrés dans l'espace britannique mais avaient été escortés par des appareils de la Royal Air Force (RAF) pendant tout le temps où ils étaient à proximité, selon un porte-parole du Foreign Office.

Ces manoeuvres russes sont de plus en plus fréquentes dans la région, comme au temps de la guerre froide, selon des sources européennes citées par l'AFP. Elles interviennent dans un contexte de grave crise entre la Russie et les pays occidentaux en raison du conflit en Ukraine.