5 mars 1953. Mort de Joseph Staline, le «Petit père des peuples»

«L’homme d’acier» fut secrétaire général du Parti communiste de l'Union soviétique de 1922 à 1952 et dirigea l'Union des républiques socialistes soviétiques (URSS) à partir de la fin des années 1920 jusqu'à sa mort.

Les leaders du Parti communiste russe et les officiels du gouvernement portent le cercueil de Joseph Staline.
Les leaders du Parti communiste russe et les officiels du gouvernement portent le cercueil de Joseph Staline. (AFP / RIA NOVOSTI)
Joseph Staline est très certainement l’homme politique du XXe siècle qui a transformé le plus en profondeur son pays, mais dont le pouvoir personnel absolu a aussi provoqué la mort de près de 20 millions de personnes selon les historiens. Malgré un régime dictatorial, l’envoi de millions de personnes dans les Goulags et l’utilisation abusive de la police politique, l’admiration que vouait le peuple russe à ce remarquable stratège de la politique reposait sur la reconnaissance au vainqueur de Stalingrad, qui avait largement contribué à la victoire des Alliés sur la barbarie nazie.
 
Un commentaire élogieux de l’époque dresse le portrait du «Petit père des peuples» …