Transports : l'envers du décor du tunnel sous la Manche

Le tunnel sous la Manche vient de célébrer son 25e anniversaire. Un tunnel qui le 6 mai 1994 faisait perdre un peu de son insularité à la Grande-Bretagne.

FRANCE 2

Pénétrer dans le tunnel sous la Manche, c'est entamer un voyage au bout de la nuit. Un voyage en forme de trait d'union entre le continent européen et la Grande-Bretagne. À l'intérieur, au-dessus de la tête : 80 mètres d'eau et 40 mètres de calcaire. Le tunnel est creusé dans la roche sous-marine. Dans ses coulisses se cache une particularité invisible aux yeux des voyageurs. Pour la découvrir, il faut montrer patte blanche. Il s'agit du tunnel de service.

Un enjeu économique majeur

Entre les deux voies de chemin de fer, une galerie goudronnée court le long des 50 kilomètres du tunnel. Elle permet aux équipes de maintenance de circuler. Elle sert aussi de refuge aux passagers en cas d'évacuation.

En 2018, 1,69 million de camions de marchandises, 2,66 millions de voitures et quelque 22 millions de passagers ont emprunté ce trajet. Avec un chiffre d'affaires d'un milliard d'euros, l'enjeu économique est majeur.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'entrée du tunnel sous la Manche côté français à Calais (Pas-de-Calais), le 26 octobre 2015.
L'entrée du tunnel sous la Manche côté français à Calais (Pas-de-Calais), le 26 octobre 2015. (THIERRY THOREL / CITIZENSIDE / AFP)