Sur l'île britannique de Gough, des souris géantes menacent une espèce rare d'albatros

Ces souris s'attaquent aux œufs et aux oisillons, qu'elles mordent en meute, entraînant une perte de 2 millions d'oiseaux par an.

Un albatros de Tristan da Cunha et son oisillon, filmés par l\'ONG Birdlife international, le 22 octobre 2018.
Un albatros de Tristan da Cunha et son oisillon, filmés par l'ONG Birdlife international, le 22 octobre 2018. (BIRDLIFE INTERNATIONAL / YOUTUBE)

Un drame "à fendre le cœur". Selon la Société royale de protection des oiseaux (RSPB), une espèce rare d'albatros de l'île de Gough, située dans l'Atlantique sud, est menacée par de grosses souris prédatrices. Les rongeurs mangent leurs œufs et tuent les oisillons, faisant craindre la disparition des oiseaux de cette île britannique, alerte la RSPB, lundi 22 octobre. 

Sur son site, la RSPB explique que les souris, introduites accidentellement sur l'île au XIXe siècle, ont prospéré et doublé, voire triplé de taille. Elles s'attaquent aux œufs et aux oisillons, qu'elles mordent en meute, entraînant une perte de 2 millions d'oiseaux marins par an, selon la société. 

L'île de Gough appartient à l'archipel de Tristan da Cunha, rattaché au territoire britannique d'outre-mer de Sainte-Hélène, au large de l'Afrique du Sud. Il abrite notamment l'albatros de Tristan da Cunha, bec rose et plumage noir et blanc, qui est menacé de disparition.

Pour enrayer la catastrophe, la RSPB lance une action visant à éradiquer les souris d'ici 2020. La campagne consistera à épandre sur l'île, par hélicoptère, un souricide enveloppé dans des boulettes de céréales, afin de sauver les oiseaux, en particulier l'emblématique albatros.